• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


sleeping-zombie 22 juillet 2009 10:27

La culture, enfin, disons plutôt les oeuvres audio-visuelles se doivent d’être gratuite pour l’utilisateur final, tout simplement parce qu’avec l’essort d’internet, ces oeuvres sont devenues reproductibles à l’infini, pour un coût quasi-nul, et surtout pris en charge par le souscripteur de l’abonnement.
Aux esprits chagrins qui veulent y voir la mort de la culture :
-a. La culture n’a pas attendu les droits d’auteurs pour exister, j’ai pas les stats, mais je suis sùr qu’un artiste « en herbe » ne touche aucun droit d’auteur (ou alors un truc purement symbolique) et qu’il ne peut en vivre qu’une fois atteint le statu d’artiste renommé, ce qui est paradoxal, vu que le mécanisme de droit d’auteur est censé encourager la création (qu’a fait M.Jackson ces 10 dernières années ?).
-b. Il existe un autre domaine où la « denrée de base » est librement reproductible à l’infini, c’est la connaissance. De mémoire j’ai jamais payé de droit d’auteur à Pythagore pour son théorème, ni rétribué directement le prof qui me l’a enseigné, pourtant les chercheurs cherchent, les profs enseignent, et ils ont de quoi vivre. Il y a derrière un modèle économique déjà en place, pérennisé par plus d’un siècle de fonctionnement dont la branche audio-visuelle de la culture ferait bien de s’inspirer.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès