• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


berlherm berlherm 9 septembre 2017 16:50

Si vous vous débarrassez du problème initial de l’humanité, qui est l’insertion d’un nouvel associé dans la société, c’est-à-dire la fabrication d’une personne dont vous ne maitrisez ni la procréation ni l’éducation (pauvre bougre dont vous allez reprocher les imperfections de conduite alors qu’il n’a pas demandé à exister et encore moins dans cet état délabré dont vous êtes tous responsables puisque complices du crime de la fabrication de son existence, et de l’éducation du livre blanc qu’il était à la construction, votre construction), alors je ne vois pas comment vous pourrez résoudre les petits problèmes annexes liés et même dus à ce problème initial, comme le machisme inhérent à notre animalité, comme les guerres inhérentes à notre animalité, comme le capitalisme débridé inhérent à notre animalité, comme le changement climatique dû à notre trop grand nombre d’humains sur la planète, nombre inhérent à notre animalité, ainsi que toutes nos immoralités inhérentes également à notre amoralité animale.


Si vous avez peur de vous poser cette question initiale, sachez que votre enfant, lui se la posera, car elle viendra jusqu’à lui, et il vous demandera des comptes surtout s’il sait que vous n’en avez eu strictement rien à foutre qu’il naisse handicapé et qu’il souffre toute sa vie d’exister par votre faute, alors mieux vaut pour vous que vous soyez prêt. Réfléchissez à ce problème initial par vous-même.

Fermer les yeux, se boucher les oreilles, et fermer sa gueule (faire le singe sage) ne sert à rien qu’à produire la merde, nous y sommes en plein. Je baigne dedans, et en fin d’existence (69 ans âge érotique, libido dont je n’ai pas demandé à être pourvu), c’est mon droit absolu de vous faire un compte rendu sur le voyage absurde auquel j’ai été convié, avec votre aimable complicité, pour des clopinettes. Je n’ai pas été un hôte, j’ai été un esclave social. Les pires années me restent à vivre, je vais en profiter tant que je le pourrai pour vous déciller les yeux. La personne qui est fabriquée ne gagne rien à être fabriquée. Ce n’est pas du gagnant/gagnant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès