• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


janequin 8 août 2009 13:08

Quand on sait que les chimistes les plus au fait de ces méthodes calculatoires (détermination de l’énergie libre minimale d’un système) sont très sceptique quant à la marge d’erreur concernant les résultats obtenus ( parfois 1000%), on peut se demander s’il y avait ne serait-ce qu’un chimiste dans le comité de lecture de Nature.

Pas de manip ici, uniquement une détermination par un calculateur de la structure probable (voir ce que j’en dis au-dessus), sans vérification par RX de l’enveloppe du matériel. Et on voudrait que ce soit une avancée dans la connaissance du mécanisme de fonctionnement du VIH !

Mais au fait, je croyais qu’on savait comment il tuait, ce VIH. Eh bien il faut croire que non.
Finalement, on ne sait pas grand chose sur lui, mais son « existence » arrange bien les affaires de pas mal de personnes.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès