• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Anarchasis 20 août 2009 23:52

Nous sommes à des milliers de kilomètres d’un événement

qui a eu lieu pas mal de jours avant l’arrestation de C.

Reiss le 1er juillet à un moment où sans doute aucun d’

entre nous n’avait jamais entendu parlé de cette jeune

femme. Que savons nous réellement sur elle ? Que pouvons

nous dire de vraiment fondé sur elle ? Pas grand chose

me semble-t-il…

En revanche, il y a une chose dont nous sommes tous bien

au courant : le régime malpropre en place en Iran. Ce

point, CR ne pouvait l’ignorer. Alors pourquoi diable

aller prendre un tel risque en se plaçant volontairement

dans une situation sensible ? Pourquoi jouer avec le feu

 ? Il me semble qu’il n’y a pas 36 solutions : soit elle

est bête et inconsciente pour avoir pris un tel risque

sans raison sérieuse et valable, et maintenant elle paie

pour sa bêtise. Ou on admet qu’elle n’est pas bête, et

dans ce cas elle devait donc avoir une très bonne

raison, sérieuse, pour prendre ce risque en jouant avec

le feu. Et là… quelle pourrait être cette très bonne

raison ?… Envoyer des messages à ses parents ??? Qui

peut croire à une telle sornette ?

Quoi qu’il en soit, je note que lorsque les Américains

capturent et emprisonnent des gens à Guantanamo dans des

conditions inhumaines y compris des Français qu’ils

reconnaissent finalement comme innocents 30 mois plus

tard, personne n’aboie en France… personne ne parle. Eh

oui face au Faucons, en France on se tait : les média,

les ministres, et le président de la république si

attachés - en apparence et quand cela les arrange - aux

droits de l’homme. Qui a parlé de Nizar Sassi, ce

Français d’origine tunisienne qui a passé 2 années et

demi à Guantanamo après avoir subi les traitements les

plus humiliantes et inhumaines. Personne, pas un mot.

Concernant Clotilde Reiss, en revanche, curieusement,

l’agitation est d’une autre ampleur. Comment se fait-il

 ? Il y a anguille sous roche… Les journalistes, Kouchner

et autres pantins de la république bananière savent (on

se demande comment) depuis 4 000 kilomètres de distance

que Clotilde Reiss ne faisait rien de répréhensible.

Chapeau bas !

Prenons comme hypothèse que Clotilde Reiss soit une Mata

Hari (à notre avis un très bon exemple). Son

appartenance aux services de renseignement serait-il

écrit sur son front ? Est-ce que Kouchner et d’autres ne

nous assureraient quand même pas qu’elle n’a aucun lien

avec les renseignements ? Quant à son père… un simple

test statistique permettrait de montrer qu’il y a fort à

parier que son appartenance au CEA et ses fonctions au

sein de cet organisme ne relèvent très vraisemblablement

pas du hasard…

Quoi qu’il en soit, j’aimerais bien connaître la source de l’info qu’avance l’auteur, info

selon laquelle C. Reiss aurait rendu un rapport relatif au nucléaire iranien.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès