• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Bois-Guisbert 21 août 2009 12:57

Au début juillet, c’est une chapelle qui, à Toul, a subi un véritable harcèlement, au point que son desservant l’a quittée. Les médias en ont très peu parlé. De là, à imaginer que la mouvance des agresseurs n’ètait pas la « bonne », il n’y a qu’un pas.

Rappel des faits :

A la chapelle de la Croix-de-Metz, à Toul, les vitres volent en éclat, la croix a été recouverte d’un tissu noir… L’abbé fait l’objet de menaces. Excédé, il quitte le quartier.

« C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! » l’abbé Noël. Depuis plusieurs jours, en effet, à la tombée de la nuit, le curé de la Croix-de-Metz semble être la cible d’un groupe de jeunes… pierres et cailloux pleuvent sur les vitres de l’étage de la chapelle où il a élu domicile depuis 2002.« Jusqu’à l’année dernière, je n’avais jamais rencontré de problème », confie l’homme d’église. « Depuis un an, je dirais que ce genre d’incident se produit irrégulièrement. Mais depuis mercredi dernier, ça ne s’arrête plus ou presque. A chaque fois, à partir de 21 h 30… »

Six fenêtres cassées

En milieu de semaine dernière, celui qui souhaitait partir sur la pointe des pieds, sans faire de vague, s’est finalement rendu au commissariat de police pour évoquer des faits qu’il ne pouvait passer sous silence. « Cette fois, ils m’ont menacé verbalement, en me disant ” On aura ta peau ! “ ». …la démarche de l’abbé Noël consistait seulement à attirer l’attention pour mettre fin à cette situation qu’il qualifie seulement d’« anormale ». …les fidèles et proches. …« Au total, six fenêtres de la chapelle ont été cassées », s’impatiente l’un d’entre-eux, avisant plusieurs cailloux et parpaings, atterris dans le couloir de l’appartement, au milieu des débris de vitres, qui ont volées en éclats. .., un habitant de Toul pointe du doigt la croix surplombant l’édifice cultuel : « Regardez. Ils l’ont recouverte d’une espèce d’étendard noir* », soupire-t-il, en lâchant avec une visible incompréhension : « Il y a quand même le respect des lieux ! J’ignore comment ils ont pu accéder là-haut, mais voilà le résultat ! »

….« le coffret électrique pulvérisé quelques jours plus tôt », situé à proximité de la façade de la chapelle…., l’abbé confirme la violence des faits : « Dimanche soir, une pierre a volé. Elle a heurté mon poignet. Le verre de ma montre s’est brisé ! » … datant de l’an passé : « Un soir, un caillou a même atterri dans mon lit ! »…« C’est décidé, je pars. Ça devient insupportable. Depuis pratiquement une semaine, c’est tous les soirs ! »”

* la bannière de guerre de l’Islam.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès