• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Christian Delarue Christian Delarue 8 octobre 2009 07:39

III - Baisser les revenus des uns, augmenter les salaires des autres.

Eléments pour une politique salariale et fiscale de classe.

Il s’agit de mener une politique salariale et fiscale qui s’appuie sur les considérants politiques dégagés précédemment en I et II ci-dessous. Le texte 1 est lle cadre général, le texte 2 une théorisation intermédiaire.

Le texte III est à écrire collectivement, notamment sur des prérequis tels que la nécessité de prendre des mesures pour réduire les taxations sur la consommation, et donc à terme abolir la TVA. Mais certaines taxes méritent d’être maintenues. C’est au débat démocratique de trancher sur la base d’une discussion ouverte et argumentée. De même, on va ici faire l’impasse sur la présence ou non de service public alors qu’il s’agit d’une différence de situation très importante entre deux pays qui par ailleurs peuvent avoir une distribution des revenus similaire. C’est là un fait avéré, démontré.

Passons à des rudimments qui fournissent la ligne d’une politique de classe en matière de pouvoir d’achat.

1 - Pour les nantis (revenus mensuels supérieurs à 8500 euros) : réduction des revenus, plus forte fiscalisation. Recherche internationale des prédateurs économiques financiers.

2 - Pour les travailleurs aisés (entre 3000 et 5000 euros par mois) : blocage des revenus, fiscalité moyenne.

3 - Pour les prolétaires (moins de 3000 euros) : Augmentation des salaires de tous et et toutes pour les moins de 2600 euros. Très faible imposition des revenus.

4 - Pour les sous-prolétaires : Aucune imposition, forte augmentation de salaire.

Christian Delarue


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès