• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


savouret 1er octobre 2009 12:07

je suis d’accord avec votre article.en effet, en dépit de la surmédiatisation dont il fait l’objet, le g 20 n apporte aucune modification fondamentale au fonctionnement du système économique et financier mondial.
comment pourrait il en etre autrement, alors que tous les dirigeants des pays représentés au g 20 sont plus ou moins imprégnés par la doctrine néolibérale ?
il est évident qu’il n ’y a aucune volonté réelle de remettre en cause profondément le système en vigueur, et que l’action du g 20 se restreint donc à des mesures symboliques et surtout à des discours incantatoires qui ne sont nullement suivis d ’effet.
de plus, les interets de ces pays sont bien trop divergents pour que le g 20 puisse s’imposer comme un acteur significatif d ’une gouvernance mondiale.
comme vous l ’evoquez, c ’est par « le bas »que doit survenir la rupture avec les principes régissant nos économies et nos sociétés.
je demeure optimiste sur cette possbilité, mais je ne pense pas qu’elle puisse se concrétiser sur du court terme, car les mentalités collectives se caractérisent par une forte inertie, et la grande majorité des populations des pays occidentaux demeure ainsi profondément conditionné par les valeurs inhérentes a l’ultralibéralisme sans en avoir toujours conscience.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès