• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Fergus Fergus 10 octobre 2009 09:28

Bonjour, Gruni.

Bonne question, à laquelle je n’ai pas de réponse, malgré les cas que j’ai pu observer (voir réponse au commentaire précédent).

Ce qui me semble frappant, c’est, me semble-t-il, que ces binômes sanctionnent moins une amitié qu’une sorte de thérapie instinctive contre la solitude. L’orchidée et l’artichaut sont deux filles (ou deux femmes) seules qui brisent pas ce biais l’enfermement qu’elles ressentent et qui frappe, contrairement à ce que l’on pense en général, aussi bien les jolies filles que les disgrâcieuses.

Si j’ai choisi la fiction, c’est parce que cela me semblait un meilleur moyen pour illustrer mon propos qu’un article plus formel sur ce sujet. De plus, je ne suis ni sociologue ni psychologue. J’ai donc utilisé les modestes moyens à ma disposition.

Cordiales salutations.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès