• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ObjectifObjectif 22 octobre 2009 12:52

Bonjour Polemikvictor, de retour du froid ;- ?

Comprimer de l’air à quelques centaines de bar n’est pas un problème : les bouteilles de plongées sont à 200bars, les bouteilles d’air des pompiers sont à 300bars sur leur dos, et des industriels actuels de l’automobile ont annoncé stocker l’hydrogène à 700bar dans les voitures. Ces voitures utilisent des réservoirs à 300bars actuellement.

La compression mécanique la plus habituelle va créer 40% de chaleur. Si on jette cette chaleur, alors l’efficacité énergétique est de l’ordre de 60%, ce qui est déjà pas mal par rapport à la fabrication de l’essence et à son transport. Mais si on utilise cette chaleur en co-génération, on arrive à 95% sans problème : d’où l’intérêt de comprimer là où on a besoin de chaleur, par exemple... dans chaque maison. Plutôt que d’avoir des chauffages électriques, ce qui est un vrai gaspillage honteux, autant comprimer et garder la chaleur.

Par ailleurs les compresseurs actuels n’ont pas été optimisé pour l’efficacité énergétique, ce n’était pas rentable pour les volumes actuels : mais on pourrait faire beaucoup mieux avec un plus grand marché.

Quand au stockage, les réservoirs mobiles sont en résine et fibres diverses (carbone, kevlar,...) pour gagner en masse, ou en aluminium, en acier voire en béton. Mais comparé à des batteries électriques, les réservoirs d’air comprimé sont simples, quasiment inusables, sans perte ni au stockage ni au chargement/déchargement, et sans pollution chimique (et sans contrôle par des multinationales smiley.

Enfin, comprimer de l’air par un moyen mécanique est la méthode la plus habituelle, mais on peut comprimer en chauffant (vive PV=nrT !), et dans ce cas tous les moyens sont bons, la concentration solaire étant la plus efficace et la moins cher, disponible partout. Mais cela n’est pas encore industrialisé, on se demande bien pourquoi...

Enfin, n’oubliez pas que les « moteurs à combustion interne » actuels sont tous des moteurs à air comprimé, mais où la compression à lieu dans le moteur, par un chauffage très rapide, qui a une très mauvaise efficacité.

En ayant l’idée d’utiliser de l’air comprimé par ailleurs, Mr Nègre sépare les problèmes et permet d’optimiser chaque phase : il applique seulement « diviser les problèmes pour régner »... et il règne smiley


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès