• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Eloi Eloi 25 octobre 2009 16:08

Olivier Cabanel, je suis allé lire votre article sur la géothermie profonde.

Je vous expose ici un petit calcul que j’ai effectué après sa lecture :
Le flux surface géothermique moyen (la quantité de chaleur instantannée passant au travers de la croûte terrestre) est de : Ps=0.05 W/m² [source]
La surface de la Terre est de : S=5.10e14 m² [source]

La puissance thermique total de la terre est donc :
P=Ps*S= 2.55e13 W = 25 TW

La civilisation humaine a dépensé en 2005 : 11 Gtep = 4.62e20 J [source]
soit une puissance de Ph=1.46e13 W = 14 TW

Cela signifie que vous devriez, pour alimenter l’humanité, construire une machine qui recouvrirait la moitié de la surface de la planète (émergée et imergée), et cela, avec l’hypothèse d’un rendement de 100%. En réalité, avec votre différence de 200°C dans l’hypothèse d’un forage à 5000 m (i) vous risquez d’arriver, mettons, maximum 35% de rendement. Il vous faudrait couvrir 1,5 fois la Terre. Sans compter le fait que beaucoup de personnes sur terre aimeraient consommer plus d’énergie.

Je vous demande, s’il-vous-plaît, de trouver d’autres sources et faire votre propre calcul : j’ai pu faire une erreur, il faut vérifier mon affirmation.

Maintenant vérifier le danger environnemental (sur la base de 50% de la surface terrestre, c’est conservatif)

Outre l’impact certain de construire une machine capable d’exploiter 50% de la surface terrestre, vous multipliez par 1,5 le flux thermique qui s’échappe de la planète. Si l’on résonne très grossièrement, cela signifie que vous multipliez par 1,5 la vitesse de refroidissement de la planète.
Cette vitesse est très faible, a priori, le flux géothermique a été divisé par deux en 4.5 milliards d’années [source]. Cela signifie que vous aurez presque le même impact sur le refroidissement de l’énergie primitive de la terre que 4.5 milliards d’années de rayonnement...

Pour l’aspect renouvelable, regardons les sources de chaleur dans la terre :
* énergie dit « primitive » de formation de la terre, par chute de comètes et de météorites
* énergie provenant de la radioactivité naturelle
on constate de manière évidente, qu’il est impossible de la restaurer... Le géothermique n’est pas renouvelable, on consomme une énergie qui était là avant : c’est une énergie fossile.

Pour l’aspect durable, Ici, on prend le problème sous un autre angle : les ressources reconnues en géothermie seraient de 60 GTep, les ressources potentielles de 700 GTep, comme vu précédemment, entre 5 et 70 ans de consommation mondiale. C’est colossal, mais ce n’est en rien durable. Sachant qu’il faudrait, en quelques décennies, construire toute une filière mondiale : c’est industriellement très difficile.

Qu’on fasse du géothermique profond localement, dans les endroits exceptionnels (islande) c’est une très bonne idée : ca participe au cocktail énergétique, à la sécurité énergétique et à la relocalisation des sources d’énergie. Mais il va falloir se faire à l’idée que le géothermique profond restera minoritaire...

Rien n’est magique !

J’espère que vous aurez l’honnêteté d’écrire un article reprenant ces réflexions (ii).

(i) On a fait des forages jusqu’à 15 km dans l’industrie pétrolière [source] mais si l’on lit ce site, on voit que les forages, quoique possibles, sont vraiment aléatoires. De tels forages sont donc envisageables, mais quant à sa généralisation ?
(ii) j’aurais assez d’éléments pour le faire, mais honnêtement, à cause de cette discussion ou d’autres dans le genre, je vais passez pour un affreux lobbyiste pro-nucléaire et anti-tout, non ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès