• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


JL JL 28 décembre 2009 13:44

Bien entendu, l’aire comprise nentre les deux chaînettes est ce qu’il reste « après impôt » aux contribuables, sur leur part imposable.

La part imposable peut être calculée ainsi : revenu total diminué de n fois le montant du smig, n étant le coefficient familial.

Ainsi, un célibataire au smig ne paira rien. Une famille de smicards bénéficiant de minima sociaux non plus. Et le coefficient familial étant opérant de la même manière pour tous ne sera plus une niche fiscale.

Oui, le coefficient familial est une niche fiscale puisqu’il revient, pour l’Etat, à contribuer bien davantage par le biais de la réduction d’impôts pour les enfants de familles riches qu’il ne le fait pour les fenfants de familles pauvres avec les AF.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès