• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Claude Simon Tzecoatl 11 janvier 2010 19:28

Et oui, le néolibéralisme, afin d’éviter certaines hystéries collectives menées par de dangereux leaders, s’est fait le chantre de diviser pour mieux régner, les néolibéraux sont devenus par là-même ces dangereux énergumènes.

Car la guerre de tous contre tous n’est pas viable, socialement. Les élites, qui s’octroient des faveurs, l’ont trop bien compris.

Par ailleurs, si l’étologue constate que les grands singes ont tendance à favoriser le plus puissant, il en est hélas de même dans le genre humain.

Et le plus faible a une fâcheuse tendance à confondre et privilégier ce qui brille, ce vers quoi il veut tendre,

La conclusion des dernières élections européennes de Rocard dans le Monde était que si l’européen avait voté majoritairement à droite, c’était dans l’espoir de faire fortune.

De classe, il n’y en a plus, la prédation étant élevée au rang de vertu.
Celui dont l’emploi est protégé n’a aucun intérêt de revoir le retour du protectionnisme, privilégiant ainsi son pouvoir d’achat contre l’emploi du secteur privé.

Si les libéraux (ultra ou pas) revendiquent les droits naturels, ils essayent surtout d’imposer un ordre social confinant à l’ordre naturel, ou le pouvoir se résume à accaparer la richesse d’autrui.

Non, décidément, les gens simples sont plus préoccupés (et invités par les medias) à commenter les mésaventures ou tenues vestimentaires des stars et people et ré-emettre les sujets anxiogènes et culpabilisants des mass-medias, de parvenir coûte que coûte ou de le transmettre à leur progéniture qu’autre chose.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès