• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ddacoudre ddacoudre 20 janvier 2010 22:29

bonjour reinette

j’ia lu le poème et je l’ai enregistré il est très beau. trop d’hommes dans leur certitude adorent le doigt qui montre la lune, et quand certains l’atteignent ils dressent un nouveau doigt vers l’incertitude, bien qu’ils soient capable de lire et comprendre le poème de Louise Ackerman. il y a en cela une constante inaliénable que certain nomme la main de dieu, d’autres comme nous l’évolution, et nous comprenons très bien que s’ils nous faut des certitudes ou des convictions pour dépasser le doigt, mais nous reconstruisons le même risque, et c’est de cela qu’il faut se défier.

 

Les maîtres anciens de l’Inde et de la chine l’appelaient « le Vieil homme » ; celui qui se cramponne à cette conscience qu’il a durement acquise après que sa vie est traversée d’innombrables souffrances et plaisirs anonymes pour être ce qu’il est. Et qui ne voulant pas abdiquer se cramponne dans notre mémoire (inconscient), et agit dans ce sens en notre insu. 

Il est donc nécessaire de comprendre que quelqu’un qui dispose d’une certitude absolue peut se suicider car il est déjà mort. En fait c’est un mort vivant qui ne pourra plus rien apporter au monde, hormis sa destruction, car pour vivre il ne peut développer que la mort qu’il porte.

tu as choisie une voie bien difficile où l’on n’y a que le choix du noir que l’on teinte à la couleur de notre esprit.

DEMAIN.

 

DEMAIN, nous l’avons appelé Demain,

Le jour où elle est née, le médecin l’a dit,

Elle sera jolie !

 

Demain a les cheveux moutonneux de fils soyeux,

Un regard bleu de cils heureux,

Quand son corps naissait ses yeux pleuraient,

Et le ciel nervurait quand la nuit pétillait.

 

Demain a les lèvres enneigées de blanc lacté,

Sa bouche happait la pluie qui poudroyait.

Demain est un univers étonnant.

Les êtres s’imaginent le néant.

 

DEMAIN, nous l’avons baptisé Demain,

L’aube où elle est née, son parrain l’a écrit,

Elle sera nantie !

 

Demain a des bras d’eau bénissant,

Et des seins d’été sémillant,

Quand l’océan fraîchit, son nez frémit.

Et l’orage bleuit, quand sa peau blêmit.

 

Demain a des doigts de jeux sablonneux,

La plage rougit, et ses mains sourient

Demain est un monde réconfortant.

Les hommes se l’imaginent aimants.

 

DEMAIN, nous l’avons désigné Demain.

L’aurore lève sa journée. Dieu l’a prédit.

C’est le paradis !

 

En se signant des mains, les rondes l’ont chanté,

Les toits mitraillaient ses mots acérés.

En rentrant dans les chairs, les balles l’ont sifflé,

La victoire hurlait, bientôt demain !

 

Contre un bout de papier,

Je vous promets la paix,

Contre un bout de papier

Je feins de vous aimer.

Contre un bout de papier

Je vous ferai rêver.

Contre un bout de papier,

Demain ! Je suis barbier !

 

DEMAIN nous l’avons soupiré Demain.

Le matin lève sa journée, l’Oracle l’a dit,

Ce n’est qu’aujourd’hui !

 

Nos âmes parent ses heures italiques,

Fleurs Cardinal ou pierres d’Isatis.

Nos passions brassent avec leurs maniques

Un portrait aux couleurs de notre esprit.

 

Demain dans cet univers découpé,

De mondes divisés aux jours déchirés,

Demain quand tintera douze fois demain

Elle est si désirée cette journée !

 

cordialement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès