• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


didier 20 février 2006 18:17

Madame

Vous écrivez sur une génération d’auteurs trentenaires, nécessairement narcissiques, qui ne peuvent guère écrire que sur eux - mêmes. Une vie centrée sur leurs désirs, leurs émotions, leurs attentes, leurs plaisirs, leurs nombrils... Un peu comme l’affligeant dernier prix Goncourt, « Trois jours avec ma mère. » Mais pour passer de leur « petite vie » à l’universel, il faut un immense talent qui leur fait défault. Chantres de l’immature, de l’inanité et du vide, enrobés d’une épaisse couche de vanité, ils collent à leur époque comme une moule à son rocher.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès