• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


GéraldCursoux AnnO’Nyme 1er février 2010 13:29

Eloge de l’insulte : Des psychiatres ont démontré qu’une partie du cortex cérébral contrôle et inhibe l’emploi des expressions violentes, facteur de sociabilité ; mais, dans certaines circonstances, quand nous sommes soumis à un choc physique ou psychologique, ce verrou de la bienséance verbale saute et notre agression instinctive prend le dessus provoquant une transgression qui libère les jurons et injures, pour faire baisser l’émotion, voire la douleur. Il y a donc une boucle de régulation, on pourrait même dire un « système de gestion des violences verbales » qui est l’une des composantes de notre cerveau. S’interdire toute expression verbale violente, ce serait donc s’opposer au fonctionnement naturel de ce système au prix d’une réelle souffrance morale. On ne peut donc que féliciter Georges Frêche d’utiliser ce mécanisme plutôt que de se soumettre à un traitement coûteux qui aurait encore plombé les comptes de la Sécu !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès