• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Voris 8 février 2010 11:20

(version corrigée) Comme Brassens, je préfère invoquer Zeus ou Apollon. Devenus inoffensifs parce que tombés dans l’oubli ou dans l’indifférence, ils sont les compagnons du poète. Les dieux encore actifs, je m’en méfie...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès