• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


joelim joelim 15 février 2010 11:57
Après, la question est : pourquoi vouloir à tout prix d’un vote électronique ? 
Pas à tout prix. Mais si on trouvait un système réellement fiable cela permettrait des consultations citoyennes beaucoup plus fréquentes, sans parler des instituts de sondage qui pourraient aller se brosser avec leurs recettes de cuisine soit-disant scientifiques pour obtenir les « bons » chiffres.

Alors voici ma proposition, qu’en pensez-vous ?
J’aime : c’est simple et efficace d’imprimer les bulletins au moment où l’on s’en sert.

Pas tout à fait vrai. Nous utilisons régulièrement des codes de contrôle pour savoir si un programme a été altéré ou non.
Mais qui contrôle les programmes de contrôle ?... En théorie un ordinateur rigoureusement contrôlé me semble possible, mais on est loin de savoir le faire en pratique.

Et il serait caché où ? Soit il est dans la mémoire de l’ordinateur et on peut au moins vérifier qu’il existe (voir plus haut) soit il s’agit d’un dispositif physique comme les mouchards qu’on retrouve parfois sur les distributeurs de billets. 
C’est exactement ce que j’ai dit. smiley

Dans les deux cas ça laisse au moins la possibilité, à défaut d’inverser, du moins de constater l’infraction et déclarer le vote nul.
Non car le programme peut s’effacer lui-même après son méfait, et la carte mémoire retirée de l’interface de connexion. Ou alors, il faut poser des scellés pour éviter toute connexion physique intempestive, et surtout vérifier l’ensemble des programmes embarqués en détail, et là on n’est pas à l’abri d’une erreur (n’oublions pas que c’est du code machine !), bien que les méthodes formelles nous donneront peut-être des outils fiables et opérationnels qui sait...




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès