• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


epapel epapel 28 février 2010 11:45

Le vrai problème, c’est qu’avec le système des réserves fractionnaires, 90% des prêts sont basés sur de la création monétaire et donc que les banques ramassent les intérêts correspondants sur un capital qui n’existe pas : comme l’a pointé Allais, c’est une spoliation.

En mesurant le déficit budgétaire public français avant la crise, on constate qu’il est a peu près du même niveau que le service de la dette, ce qui revient à dire que 90% de ce déficit était une spoliation de l’Etat par les banques.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès