• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


LOKERINO LOKERINO 25 février 2010 11:38

on comprend pour quoi certain sont aussi remontés conte le blog du chevalier ! 
on en apprend de bonnes et c’est confirmation sur confirmation de la veritable nature du simulacre de mouvement democrate :


«  »

Sophie, MERCI de rappeler tous ces évènements qui auguraient déjà que le jus d’Orange deviendrait une vulgaire pissette !
Comme toi, ce 8 juin 2008, je faisais partie des 4 mains qui ont voté contre ! j’ai été estomaquée qu’on se fasse blousés par tant de malhonnêteté de la part de Bayrou et de ses candélabres de l’autel du Bureau National !
Nous devions élire les membres du CCC. Bayrou a détourné sans préavis les conditions de nomination des membres de cette instance du tribunal suprême, qu’il voulait provisoire jusqu’en janvier 2009. Pourquoi ? on a compris ensuite, pauvres pommes que nous étions à l’époque !

Donc, il a choisi lui-même les membres de ce Comitié de Conciliation et de Contrôle, à l’encontre des statuts, et ce, parmi ses fidèles proches, petits pions inconditionnels à sa personne. Puis, pour faire avaler la pilule de pseudo-démocratie à une assistance qui en écarquillait les yeux, il la rassura et prétexta qu’il fallait du temps pour… AUDITIONNER les candidats CN prétendants être membres du Comité « des purges » ! « auditionner » ? hé ! des fois que des prétendants soient plus honnêtes, plus démocrates qu’eux, il faut les écarter. Il ne s’agit pas pour Bayrou d’y mettre n’importe quel adhérent Modem ! C’est ça la méthode démocrate du chef !
Oh ! quelle belle mascarade de démocratie !
Seulement 4 conseillers nationaux, flairant l’arnaque, ont voté CONTRE ! j’en fus. D’autres n’ont pas été dupes, mais se sont laissés endormir par cette machiavélique manipulation, « dégueulasse » de démonstration de contrôle soviétique, tant la suspicion envers les engagés au Modem est forte parmi les locataires du 133bis !

MADROLLE fut élu secrétaire des conseillers nationaux ! Aille ! la catastrophe, ce type !
attention ! secrétaire ne veut pas dire « chef » du CN, au sens politique. Non, simplement, « scribe » des compte-rendus de séance et lien de communication entre les conseillers. Eh bien, MADROLLE n’a jamais rien foutu ! RIEN ! il a été poussé à prendre cette fonction seulement pour contrôler et surtout freiner les informations intra-conseil national ! je lui souhaite une bonne traversée à la nage du port de Marseille, au milieu des thons et sardines, et à poil pour qu’il coule plus vite.

Surtout isez ce compte-rendu du PREMIER CONSEIL NATIONAL du Mouvement « Démocrate » http://cozop.com/vers_une_france_democrate/effervescence_au_premier_conseil _national_du_mouvement_democrate

Tout est vrai ! j’en atteste. J’étais présente et témoin de chaque évènement de ce mémorable premier Conseil national du nouveau MODEM ! oh ! la Charte des valeurs, l’Ethique, bien vite sous le tapis par des politicards chevronnés qui se sont refilés la balayette et le plumeau sans vergogne !
Edifiante, la façon dont Vandelenberghe a laissé monter les humeurs de la salle à l’encontre de Farid TAHA et de Rémy Daillet ! Scandaleuse l’attitude de l’horrible LEHIDEUX (qui nous a prouvé qu’il mérite bien son patronyme) à insulter Taha ! des baffes pour le Hideux, merveilleux démocrate, exemplaire de tolérance et de respect humain !
Méprisante, l’attitude de Bayrou et de son staff au petit restau de quartier qui leur sert de cantine. Le hasard a fait que Rémy, Sylvie T et moi-même avons poussé la porte de bistrot sur le coup de 15h30. Nous trois, nous avions fait connaissance sur internet . Nous nous retrouvions pour la première fois de visu. Personne d’autres que nous dans cette minuscule « cantine Orange » : l’équipe de Bayrou et nous trois, petits conseillers provinciaux avec leur badge Orange oublié et encore collé à nos manteaux. Je vais vous retrouver l’adresse exacte de leur cantine. La patronne est sympa et tambouille bien.
Le plus frappant fut la condescendance et le mépris vis à vis de nous, piétaille provinciale, de la part de cette table de huit « proches » de Bayrou, dont Sarnez et Lehideux. Pas un bonjour, pas un signe de tête ! L’ignorance, l’indifférence. Visiblement, ils n’ont pas envie d’avoir la température provinciale, ni d’élargir leurs connaissances. Bayrou les a rejoints 15 minutes plus tard. (Tiens, c’est vrai, il a prétexté qu’il partait à l’Assemblée nationale-ouh, le menteur !). Lui nous a salués en entrant dans le restau. Peut-être s’y sentait-il obligé puisqu’il connaissait de vue Daillet et qu’il a sans doute un minimum d’éducation . Rémy a attendu que Bayrou avale son steak pour lui parler de ce 1° conseil national choquantqui méritait plus de débat démocratique.
« Cher ami, dans un vrai Conseil national, pensez-vous que vous seriez élu ? ».
 ???????????!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

De ce jour, je me suis mise en vigilance quant aux méthodes et pratiques appliquées par l’anneau satellite gravitant autour de Bayrou, qui, tel un Ponce-Pilate, cautionne !
Merci Sophie de reparler de Farid Taha, mollesté et insulté dans la cour de la rue de l’Université. Il réclamait simplement le respect de la démocratie interne, du débat, de la concertation. Lehideux l’a secoué comme un malpropre. Tous les conseillers nationaux témoins de cette scène ne l’ont certes pas oubliée tellement elle fut hideuse et odieuse.

ClaireD

25 février 2010 à 10:09

 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès