• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Brath-z Brath-z 4 mars 2010 13:07

Le Chat > Je suis d’accord avec toi sur le fait que la popularité mesurée est une imposture et ne se retrouve pratiquement jamais dans les urnes (et ce depuis les débuts des enquêtes de popularité : en 1969, Gaston Defferre obtenait un joli 40% de popularité, pour à peine 5% à l’élection présidentielle). Mais encore une fois, quel indicateur choisir ? Les enquêtes, avec leurs défauts et leurs qualités, sont difficiles à réaliser et sont une approche rigoureuse à défaut d’être scientifique.

Concernant Besancenot, je dirais simplement que je n’ai jamais aimé les trotkystes et n’ai jamais considéré que leur but premier soit de défendre les salariés, et ce n’est pas d’avoir discuté avec Alain Krivine qui m’a fait changer d’avis (au contraire). Quant à voir Besancenot en syndicaliste, cela me fait bien rire. Pour être un « bon » porte-parole de syndicat, il faut non seulement une popularité assise mais aussi avoir une certaine conscience des enjeux sociaux et économiques concrets et une certaine capacité de combat, qualités qui manquent totalement à Olivier Besancenot.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès