• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


helloyoo (---.---.231.197) 20 février 2006 20:41

Ainsi donc nous ne sommes peut-être pas complètement englués dans le paradoxe de Dupont Lajoie, que l’on pourrait énoncer ainsi : si je ne m’implique dans quoique ce soit je ne risque pas que l’on m’implique dans autre chose !

Puisque nous semblons être plusieurs à ressentir et penser la même chose que vous. Le résultat de la situation actuelle, malheureusement, est effectivement que nous vivons dans une société engoncée dans le conformisme mou, et ce que vous nommez tolérance n’est que l’expression vile d’un laxisme qui confine à la pure lâcheté, car la véritable tolérance est l’expression de la réciprocité dans le respect.

Ces relents des années trente fleurent bon l’avènement d’un fascisme islamiste dont la force principale réside dans l’entrisme qu’il affectionne dans nos sociétés occidentales, avec l’aide il faut le souligner d’une frange tiers-mondiste de la gauche toujours prompte à encenser la rhétorique sournoise d’un Tarik Ramadan, à instrumentaliser les palestiniens en les transformant en étendards du totalitarisme islamique ou encore méprisant les femmes de culture musulmane qui tentent de vivre une réelle liberté en les qualifiant d’occidentalisées, incapable de développer un féminisme islamique ( !?) .

Ainsi beaucoup de nos concitoyens sacrifient l’avenir au présent, subordonnent leur petit confort douillet à l’abdication de valeurs effectives acquises de haute lutte sociale par nos proches ancêtres, dont certainement ils ont perdu conscience à trop en profiter.

Cela se retrouve dans l’économie, quand la mondialisation leur fait peur si elle cesse d’apporter une manne sur notre beau pays et que l’échange ne se fait plus à sens unique. Comme dans l’affaire Mittal/Arcelor, dont les réactions épidermiques d’un bon nombre de nos concitoyens sont le parangon du crétinisme à courte vue et de la fermeture d’esprit.

Oui cher ami, l’anomie Durkheimienne ne nous guette plus, nous y sommes en plein ! Sera-t-elle le prélude à de sombres lendemains ou l’aube d’une ère nouvelle et prospère, je pencherais quant à moi pour la seconde proposition, mais sans certitude que le monde occidental sache s’y renforcer, faute d’oser saisir une opportunité qui ressemble par trop à un effort.

A lire le dossier sur les incroyants dans le dernier Marianne (trop léger comme à l’accoutumé mais stimulant) et l’excellent essai de Caroline Fourest « La Tentation Obscurantiste » chez Grasset.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès