• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Agor&Acri Agor&Acri 20 avril 2010 17:38
Pour ma part, je n’aurais pas parlé
d’arnaque constitutionnelle
mais plutôt de lacunes constitutionnelles.

(ce qui aurait fait un titre moins percutant, j’en conviens)

La favorisation du bi-partisme peut s’analyser comme une volonté, au sortir de la IV ème République, de rendre la France gouvernable en « créant » des partis d’apparence majoritaire.

Malheureusement, l’évolution du Monde occidental, passé entièrement sous la coupe d’une oligarchie d’élites trans-nationales, a amené une couche suppémentaire d’apparence : le quasi-verrouillage du système sur un bi-partisme d’apparat (l’UMP-S, pour la France)

Ainsi, après avoir déterminé son choix entre bonnet-blanc et blanc-bonnet, l’électeur accepte le verdict des urnes en croyant avoir affaire au choix de la Majorité de ses concitoyens.

Concernant les « lois organiques », susceptibles de modifier sensiblement l’esprit de la Constitution, il y a effectivement sujet à débat.

C’est là que j’introduirait la notion de « lacune ».

L’Assemblée est défaillante dans son rôle de représentation de la volonté populaire, du fait de cette sur-représentation bi-partiste en ses rangs.
Ainsi, la Constitution n’est pas protégée contre des modifications découlant de lois organiques « illégitimes », puisque votées sans le réel assentiment du Peuple, voire contre l’assentiment du Peuple.

Là où vous dites, Caleb :
« Et c’est justement là que tout se corse ».

je dirais : « Et c’est justement là que tout se Corse ».

Que vient faire la Corse dans l’histoire ?

En fait, je viens de prendre connaissance d’informations véritablement décapantes sur le forum

LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)

D’abord un message intitulé
SI CE N’EST PAS LA MAFIA, CA Y RESSEMBLE TERRIBLEMENT ! (page 103)
suivi d’un addendum puis de 2 autres messages, le dernier étant sur la Page 104

Ces messages mettent au cause un certains nombre de personnalités politiques,
dont 2 anciens ministres de l’Intérieur, sachant qu’il a été dans leurs prérogatives de veiller au bon fonctionnement des affaires de politique intérieure et dechapeauter en particulier l’administration et la police.

Hors ces personnalités (Pasqua et Sarkozy) apparaissent directement liées à la mafia Corse.
Pasqua, Sarkozy, Leandri, Venturi, Peretti, Mercantoni, Marchiani...

Je pense que nous devrions nous soucier d’avantage des lacunes de notre Constitution qui permettent à certains, moyennant peut-être quelques lois organiques bien vicelardes, de s’affranchir des règles du Droit Commun.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès