• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


SysATI 9 mai 2010 23:16

C’est vraiment désolant de voir que c’est tout ce que vous retenez de mon coup de gueule Papy...

Comme disait « Ton Père », oui, j’aimais « la France de Goscinny et de Hergé, celle de Nana Mouskouri, de Brel, Maxime Leforestier et de Stefan Eicher. Et cette France-là n’existe plus, bien sûr, elle n’a jamais existé. »

Cette France la elle n’a peut être jamais existé, mais c’est pourtant dans cette France la que j’ai choisi de vivre...

Ce que j’essayais de dire, c’est qu’un gamin qui n’a rien demandé et sur la gueule duquel un curé colle un sceau d’eau à la naissance, aura un attachement à la chrétienté qui n’est pas de la même « qualité » que celle d’un converti au christianisme à l’age adulte. De même, « êtres français » ne veut pas dire grand chose, pour l’immense majorité d’entre vous. C’est un fait avec lequel vous vivez, pas un choix réfléchi que vous avez fait un jour.

Ce n’est pas mon cas... Moi j’ai « choisi » de vivre ici et ma déception et d’autant plus grande par ce que j’ai été « trompé sur la marchandise ».

Quand on est passionné par quelque chose, un avis sur la question vous touche : vous être pour ou contre, et même parfois « violement contre ». ’C’est un peu la même chose que « tant qu’on parle de moi dans les journaux tout va bien, que ce soit en bien ou en mal ». Mais il y a un GROS problème quand on ne parle plus du tout dans la presse, quand cette passion s’éteint et se transforme en indifférence.

Pour redire la même chose avec des mots différents... Votre solution : « faites la même chose qu’avec les fumeurs » n’est pas seulement une mauvaise solution, mais pour certains, c’est même ce qui fait qu’ils en viennent à renier ce pays !
Pour moi, une loi qui provoque le rejet et le reniement c’est extrèmement grave...
Les lois, c’est fait pour vivre en société, et quand une loi « casse la société ».... eh bien c’est la fin de tout :)
(désolé, je ne trouve pas les mots pour exprimer ma pensée en si peu de place...)

Dans votre article, (excusez-moi, mais c’est la lecture que j’en ai) votre réaction est totalement « nouvelle France bling bling » : un peu de pathos, beaucoup de guimauve, secouez bien et vous aurez un texte inapplicable... Mais de toute façon on s’en fout, l’important c’est pas le texte, c’est tout le buzz qu’on fait autour.

Le propriétaire du mas de Provence centenaire dans lequel vous vivez a vendu les tuiles d’époque à un riche américain et il a fait mettre à la place des taules ondulées en plastique jaunes par un plombier-zingueur polonais à deux balles... Il pleut comme vache qui pisse dehors, le bébé est en train de se noyer dans son berceau et vous vous débattez pour savoir s’il faut mettre une bassine bleue ou une bassine rouge sous la fuite.

Comme le dirait Dugué, vous tombez complètement dans le paneau du leurre politique. A croire justement que vous n’avez jamais vécu dans la France dont je parle.

Pourquoi parler de la bruqua est un non-sens ?

Politiquement, la burqua « à la française » n’est absolument rien d’autre qu’un Nieme écran de fumée de plus de ce gouvernement corrompu. Reprendre ce débat n’est rien d’autre que de dire à Sarko, « oui je voterais pour toi en 2012 ». C’est lui dire « je veux la bleue » au lieu de lui demander « pourquoi tu as vendu les tuiles »... C’est être satisfait du pain et des jeux de César au lieu d’aller gagner sa liberter en se révoltant avec Spartacus...

Laïquement (et histoire de rigoler un peu) c’est l’équivalent du « y en a qui sont plus égaux que d’autres » de Coluche. Les nones se baladent comme ça depuis des siècles, mais c’est normal pour elles, elles gardent leur dignitée bien rangée sous leur collerette et personne ne leur impose cet accoutrement à l’insu de leur plein gré :) 
En rigolant un peu moins, fais ce que je dis et pas ce que je fais, ou la poutre et la paille.... Ou encore pour paraphraser B.Hortefeux ; tant que c’est un chrétien ça va, le problème c’est quand il y a beaucoup de musulmans... En un mot comme en 100, ça pue........

Racialement/socialement, la burqua n’est rien d’autre que l’affirmation millénaire d’un repliement sur soit, d’un rejet de la différence et d’un christianisme primaire. Quelle que soit la façon dont on le maquille, c’est un « non à l’islam en France » et ça n’a bien entendu strictement rien à voir avec « le droit des femmes ». Bien entendu quelques féministes adeptes du « tant qu’on parle de moi dans la presse » surfent certainement sur cette vague la, mais si cet Etat, dont vous attendez tout, était vraiment concerné par les femmes et leur dignité, il aurait commencé par interdire les films pornos, la prostitution, les violeurs seraient condamnés à vie et surtout on afficherait pas sa libido en public sans complexes comme on le fait et ce dans les plus hautes sphères de l’Etat... 

Philosophiquement parlant, et c’est peut être ça qui me trouble le plus, c’est une aberration et un appel au meutre du pays. C’est clairement dire : « nous la France, pays des lumières, voulont voter une loi qui n’a d’équivalent qu’en Iran ou en Arabie Saoudite ». Nous français estimons qu’il rentre dans les attributions de l’Etat de décider ce que j’ai le droit ou pas de me mettre sur le cul !!!

Ne vous rendez-vous donc pas compte que dire oui à une loi sur la burqua, (même ne serait-ce qu’en parler) c’est une négation totale de tout ce qui a fait la France depuis toujours ? Dire oui à la burqua est effectivement du même ordre que dire oui à un Etat qui décide du jour au lendemain que l’on a plus le droit de fumer avec son café après le déjeuner. J’ai le plus grand respect pour les non-fumeurs, et j’aurais tout à fait compris qu’une loi force l’aubergiste à opter pour un statut « fumeur » ou « non-fumeur » exclusif comme cela a été le cas en Espagne et où ça marche très bien... 

Cette loi contre les fumeurs/la burqua, c’est ni plus ni moins que le meilleur des mondes qui couvre petit à petit le pays de radars et qui tranforme ce pays en un « machin » insipide et surtout invivable. Le nivellement par le bas, la confisquation du pouvoir par une élite cultivée dominant un peuple ignare et ravi de s’ébattre dans sa fange :(

Je parlais du Pasteur Niemöller tout à l’heure. Ce que je veux dire, c’est que demander (et non pas accepter à contre coeur, ce qui est très différent) à l’Etat de légiférer sur ce que l’on a le droit de faire, puis de porter, puis de.... finira forcément par le droit de lire et de penser... Et cela s’appelle la dictature ni plus ni moins :(

Pour des raisons sanitaires on a interdit de fumer dans les cafés et je n’ai rien dit.
Pour des raisons humanitaires on a collé des radars partout et je n’ai rien dit.
Pour des raisons bénéficiaires on a interdit le téléchargement et je n’ai rien dit.
Pour des raisons féminitaires ont a interdit la burqua et je n’ai rien dit.
Aujourd’hui la France est vendue à l’Oncle Sam pour une bouchée de pain et il n’y a personne pour se révolter, tous les esprits sont trop occupés à décider s’il vaut mieux une bassine verte plutôt qu’ une bassine jaune :(

Je ne pense pas que vous soyez malhonnete, ni que vous souhaitiez un régime fasciste pour la France et pourtant, si vous grattez un peu le vernis qu’il y a sous cette histoire de voile, c’est très exactement ce que vous y trouverez : tentative de récupérartion des voix de l’extreme droite, enfumage du débat public, rejet de l’autre et surtout de l’islam par les cathos-fachos.... Y voir les droits de la femme, la dignité humaine et toutes ces autres conneries c’est vraiment vouloir à tout prix s’appeler : Pasteur Naïvemoller :)

J’ai apprécié nombre de vos écrits, et ça m’attriste de vous voir vous fourvoyer dans un débat nauséabond comme celui-la. Aussi, ne prenez pas ce commentaire comme une « attaque » personnelle, mais bien comme ce qu’il est, une tentative de réflexion basées sur des critères différents des votres pour vous pousser à approfondir votre réfléxion. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès