• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Agor&Acri Agor&Acri 15 mai 2010 04:23

@ Cha-No-Yu,

vous dites :
Bien sûr "Si l’endettement doit me permettre de m’enrichir, le résultat doit être la richesse et non pas un endettement bien supérieur". Mais si un tel automatisme de création de richesse existait, il n’y aurait plus de risque. Une telle phrase, c’est de l’angélisme."

vous avez mal interprété le propos.
On parle ici de MASSES.
Les chiffres donnés représente des MASSES.
Il n’est aucunement suggéré qu’on attendrait une création de richesse quasi-automatique pour chaque endettement privé.
Il n’y a pas d’angélisme dans le propos, juste un constat parfaitement factuel = ce que l’on voit grossir à vue d’oeil n’est pas la richesse mais la DETTE.
La richesse existe, mais elle se concentre de plus en plus entre les mains de qqu’uns.

Elle est essentiellement captée par ceux qui élaborent les instruments de dettes,
 captée par ceux qui « distribuent » les instruments de dettes,
 captée par ceux qui touchent les intérêts de la dette
= la communauté des banksters !!!

Ensuite, pour illustrer votre certitude que « globalement le marché augmente »,
vous proposez cet exemple :
"Agoravox est né de presque rien (Une idée, une volonté, une mise en oeuvre), mais n’est possible que grâce aux marchés préexistants (informatique en particulier). C’est une création de richesse".

Richesse intellectuelle sans doute.
Mais richesse financière (économique), en êtes-vous sûr ?

Agoravox est-il profitable ou non ? (le point mort est-il dépassé ?)
- Les dons : Celui qui fait un don à Agoravox, prélève la somme sur son budget. A l’arrivée, il fera peut-être l’impasse sur un livre qu’il avait envisagé d’acheter ou sur qques pâtisseries, ...
= le libraire ou le boulanger y perdra.
- les recettes publicitaires : l’annonceur dispose d’un budget publicitaire pour sa campagne.
L’espace acheté sur Agoravox sera autant d’espace en moins acheté sur NouvelObs.fr ou Allocine.com.

Au final, l’accroissement global des richesse sera-il tangible ou marginal ?

Je pousse un cran plus loin, en m’inspirant du raisonnement proposé sur le forum donné en lien dans mon précédent message :
Et si celui qui fait un don à Agoravox décide de s’acheter également un livre et qques pâtisseries = il contribue à la vigueur économique en dépensant plus...et donc en économisant moins.
mais si ensuite il doit effectuer un gros achat, il devra alors emprunter...et emprunter d’autant plus qu’il aura peu d’économies. A partir de là, c’est le banquier qui va s’enrichir (ponction des intérêts) tandis que notre homme aura moins de pouvoir d’achat qu’auparavant (remboursement du prêt + des intérêts)...et cette fois-ci il devra bel et bien couper dans ses dépenses...donc affaiblir la vigueur économique.

Alors, au final, l’accroissement global des richesse sera-il tangible ou marginal, ou nul...sauf pour le banquier ?

Le raisonnement est simplificateur...mais le schéma ne se tient-il pas ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès