• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Elisa 4 juin 2010 12:35

Avec la possibilité pour tous et quelques euros symboliques de participer à la primaire « à gauche » on aboutira à un résultat très proche d’un sondage, plus coûteux et n’offrant pas les garanties d’un échantillon contrôlé. Autant dire un combat des chefs qui de fait dépolitise le choix d’un candidat au profit de son aura « people ». Imaginons une cabale de droite qui choisisse de participer au scrutin pour biaiser le résultat : qui aura alors véritablement choisi le candidat « de gauche » ?

Cette « vox populi » est en fait le moyen d’évacuer la question des choix politiques au profit d’une personnalisation totale de la future campagne présidentielle.

En se lançant dans ce jeu des primaires le PS abdique sa responsabilité de parti politique d’opposition en laissant à l’arrière-plan la question du programme et des propositions alternatives. Ainsi il y a fort à parier que le candidat qui sortira de cette consultation sera le plus « lisse » et le plus conforme à la pensée unique libérale dont le PS n’a pu s’extirper.

Un clone de Sarkozy ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès