• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Emmanuel (---.---.87.194) 7 mars 2006 13:46

Je ne suis pas d’accord avec ces solutions qui tentent de ménager la chèvre et le choux. Il faut avoir à l’esprit ces 2 constatations simples :

- La dématérialisation des oeuvres est un formidable moyen de populariser la culture.

- Le contrôle de ces flux à quelque niveau que ce soit est un formidable moyen pour promouvoir un modèle de société sécuritaire et technologiste.

Qu’il y ait matière à reflexion ne fait aucun doute mais plutôt que de chercher à concilier l’inconciliable il faut je pense admettre 2 éléments qui militent pour une rupture :

- Les industries de la culture n’ont plus lieu d’exister dans un monde ou les artistes peuvent rencontrer directement leur public et c’est une excellente nouvelle.

- Les artistes, pas plus que tout autre personne, n’ont pas vocation à devenir des stars multi-millionnaires mais à imprègnier et à humaniser de par leur imagination et leur créativité leur environnement (quartier, écoles, rues, ...) qui trouvera mille façons de leur en savoir gré.

En gros : ce débat est une excellente occasion de promouvoir ce slogan qui est tout un programme :

MOINS DE BIENS, PLUS DE LIENS


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès