• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ddt99 ddt99 22 août 2010 06:11

Vous avez entièrement raison, l’internement psychiatrique est totalement galvaudé et souvent utilisé à mauvais escient et pire dans certain cas à des fins personnelles et mercantiles, exécutées par des détournements de la Loi, et qu’il est ensuite très difficile, voir impossible d’inverser le processus, je parle en connaissance de cause.

Et si j’essaie de médiatiser cette histoire, c’est pour que les citoyens de France prennent conscience du phénomène et qu’entre autres cessent ce report d’incarcération, du carcéral trop et très contraignant, vers une incarcération médicale (HO) plus facile à exécuter et totalement injustifiée dans de nombreux cas, ainsi que des abus commis par des tiers (HDT), car croyez moi ce n’est en rien bénéfique pour une personne seine d’esprit de se retrouver dans une cellule d’isolement, voir bourrée de médicaments, etc.

Un préfet ou un Maire et un médecin complaisant suffisent pour envoyer n’importe qui dans ces lieux de mort cérébrale, car si pour une personne atteinte de troubles psychiques cela peut lui être bénéfique, pour une personne saine d’esprit, comme moi, cela est une terrible agression envers son intégrité mentale et psychique, et la torture est interdite sous toutes ces formes par la Convention européenne des Droits de l’Homme, article 3.

En France, chaque année, il y a plus ou moins 65 000 détenues en milieu carcéral, incluant les longues peines qui ne font pas fluctuer ces chiffres, et environs 75 000 hospitalisation à la demande d’un tiers (HDT) et d’hospitalisation d’office (HO) par an, il y a donc plus de privation de liberté individuelle médicalement parlant, que de privation de liberté pour des raisons criminelles, cherchez l’erreur, ou alors, il faut croire qu’il y a plus de malades mentaux que de criminels dans ce pays.

C’est aussi par ce que cet arrêté est une honte pour la France et pour tous ces citoyens, pas seulement par l’acte lui-même, mais par ses écrits, qui violent directement un droit fondamental, la liberté d’expression, article 10 de la Convention européenne des Droits de l’Homme, et que la justice de ce pays se refuse d’annuler, compromettant ainsi l’intégrité de la justice elle-même, mettant en danger l’État de droit et la démocratie, pas très respectueux des droits de l’homme tout cela.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès