• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


anny paule 21 juillet 2010 16:39

GM = marché de dupes !
N’oublions pas les précédents, les Conti, par exemple ! Reprenons également l’excellent roman de G. Mordillat, « Les vivants et les morts », publié chez Calmann-Lévy, en janvier 2005 !
La question qui nous est posée, depuis des années, est celle de « l’esclavage consenti » : les employés, les ouvriers (même si on les désigne par un autre vocable, des fois qu’ils garderaient quelque conscience de classe !), les techniciens, cadres et autres salariés n’appartenant pas aux « états-majors » sont soumis à des formes de chantage qui produisent le résultat que l’on vient de constater chez GM, après Conti... et autres  ! 
Soit, ils accpeptent des restrictions drastiques en pensant sauver leur emploi (illusion des illusions, le passé nous l’a appris !), soit, ils résistent... mais le résultat final sera le même ! L’entreprise fermera et sera délocalisée ailleurs, là où les salaires sont dérisoires et où l’on peut tout exiger parce que rien ne réglemente le travail.
Le problème, savamment entretenu par ceux qui disposent des leviers de commande, c’est que ces affaires s’égrainent, ça et là, au fil des ans, que les syndicats ont perdu de leur puissance et que les gens sont aux abois et donc, prêts à accepter n’importe quoi pour ne pas se retrouver dehors, pour ne pas être au chômage...
Tout cela perdurera tant que ceux qui subissent n’auront pas l’idée de se coaliser pour faire front à ces démolisseurs qui nous conduisent à la perte (nationale et internationale), tant que les syndicats joueront je jeu du moindre mal, de l’accompagement... Le Mal absolu se rapproche tous les jours parce que nous sommes des lâches, parce que nous perdons notre dignité et notre sens de l’honneur, parce que nous acceptons de devenir les esclaves d’un système, parce que nous nous laissons gouverner par des gens qui n’ont de soucis que pour la rentabilité et l’argent et qui ont perdu toute once d’humanité !
Il serait urgentissime de prendre conscience, collectivement, de ce qui se joue et dont nous serons tous les victimes, à plus ou moins long terme ! 
Montrons que les Français ne sont pas les « veaux » dont parlait De Gaulle, qu’ils ne sont pas les vaches à lait de la haute finance !
« France, mère des arts, des armes et des lois » (disait un lointain J. Du Bellay), il serait temps que tes citoyens se réveillent ! 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès