• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


franco-chinois 26 juillet 2010 20:50

Bonsoir Guy,

0 et 1 est certes une base, mais elle ne permet pas le développement de l’intelligence articielle - un analogisme. La notion de logique-floue a été justement formalisée à ce besoin de « par analogie ». N’oubliez pas non plus que le paradoxe de « rétroaction » existe en informatique. Elle met à mal le principe de causalité.

La logique du tiers-inclus a été formalisée par un philosophe français d’origine roumain, Stephane Lupasco, dans les années 50. Il existe acutellement des colloques internationaux sur le sujet dont la plus des participants sont des sociologues ou psy, mais aussi des logiciens. A mon humble avis, elle répond à un besoin urgent : dialogue au lieu de conflit, et surtout, de trouver des méthodes qui permettent le dialogue. C’est la transendance de la dichotomoie afin de la fécondité ou une nouvelle ontologie.

La citation de Francois Cheng, n’est que partielle. Le texte complet est sur la page : http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/REF/Textes/Cheng_valeurs.htm . L’article consacre à la recherche de l’universel. Mais dans l’ensemble de cet article, il y manque la logique du tiers-inclus. La recherche de l’universel, est elle-même, issue de l’analogie.

L’infiniment grand n’est pas la simple juxtaposition des particularités de l’infiniment petit, sans le relationnel (l’ordre ?). La société humaine n’est pas un simple rassemblement des individus irréductibles, bien distincts, sans aucune relation avec les autres. Sinon, c’est un jungle où règne la loi du plus fort. Qui plus est, un individu évolue ou se mue, selon des éléments exterieurs et recus en lui.

Mon exemple de couple Robinson/Tarzan, est pour moi une merveilleuse illustration symbolique quand on pousse la logique de l’identité à son extrême.

L’exemple de l’eau, symbolique également, doit être pris dans ce que la logique du tiers-inclus permet de définir : le « niveau de réalité », concernant tous ce qui est complexe et dynamique. Ou simple, de comprendre qu’un train, peut en cacher un autre...

Un journal d’un individu, n’a de l’interet que s’il est parté avec les autres. Sinon, il disparait dans la tombe avec son auteur.

Un blog sans commentaire possible, ou sans réponse de l’auteur, est là pour la propagande unilatérale, de « l’identification » faite par l’auteur.

Un forum - voila un interessant exemple -, est un lieu de discussions. Mais, une discussion où chacun cramponne à sa position, à sa logique d’identification, est stérile !

La Beauté jaillisse ou se révèle, quand le dialogue transcende la dichotomie : Nature/Culture, Sujet/Objet, Oeuvre / spectateur, individu/groupement, etc.

Le relationnel le plus précieux entre la femme et l’ homme - l’amour -, permet « de pousser plus loin son espèce, comme les prédécesseurs. » Ce relationnel est, pour moi, plus fort que toute considération matérielle basée sur l’espace-temps.

La logique du tiers-inclus, est une logique de Trinité ou triadique qui englobe la logique d’identité, de dichotomie. Quand le tiers est fixe, la logique de l’identité s’impose. Elle tient compte, non seulement la particularité de chaque entité, mais aussi, les relationnels entre les entités.

Amicalement.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès