• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ZenZoe ZenZoe 5 août 2010 15:04

On suit bien votre raisonnement effectivement.
Techniquement quand même, il faut noter que l’abus de faiblesse est constitué quand la victime agit à son détriment. Or un financement de parti implique un retour d’ascenseur (un certain laxisme fiscal par exemple) et ne peut être considéré comme un abus de faiblesse puisque la supposée victime y trouve son compte et récupère sa mise.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès