• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Romain (---.---.50.212) 15 mars 2006 15:42

D’une certaine manière, il y a de quoi être choqué par le phénomène, et notamment par la sort des prostituées « esclaves ». Mais dès lors, dans une période comme celle de la coupe du monde, deux options :

- soit faire la chasse à TOUTE la prostitution avec des moyens décuplés (car « offre et demande » de prostitution seront plus conséquents que d’habitude, c’est un constat évident que le négation ou l’ommission volontaire ne saurait rendre caduque).

- soit encadrer la prostitution, afin d’une part de mieux s’attaquer au seul phénomène de la prostitution forcée, et d’autre part, de donner un cadre plus sanitaire.

La prostitution est un phénomène qui existe et a toujours existé. Faut-il l’interdire ou l’encadrer ? Si l’on suit le parallèle entre prostitution et esclavage, la réponse ne fait guère de doute. La présence historique de l’esclavage ne pouvant en rien nier ou atténuer son caractère odieux et inhumain. Mais ce parallèle est-il pertinent pour caractériser la prostitution, toute la prostitution ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès