• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


civis1 civis1 22 août 2010 13:15

Lutter contre l’oligarchie euro-atlantiste en prêchant un retour aux nationalismes n’est pas sans danger.
 C’est même ce que les atlantistes essaient de faire pour finir de débarquer l’Euro. (il faut voir les anglais et leur livre en cheval de Troie)
La crise financière dont on parle est un artéfact aux effets redoutables sur l’économie mondiale.
L’Euro et le dollar fluctuent l’un par rapport à l’autre mais on ne voit pas bien comment l’Euro pourrait s’en sortir sur les bases vertueuses que s’impose l’Union Européenne face à la fluidité d’un dollar basé sur des actifs pourris.

Cependant, il y a un grave malentendu à parler de l’Europe en général lorsqu’il s’agit de dénoncer l’entité économique dont le vrai nom est l’Union Européenne.

- Il y a une Europe géographique dont on ne peut pas sortir sans bousculer le lexique.

-Il y a une Europe des peuples liées à la proximité géographique qui favorise leurs échanges mais aussi et historiquement leurs conflits.

-Il y a une Union Européenne qui est une entité économique non démocratique qui s’est dotée d’une organisation financière fonctionnellement conçue pour favoriser le commerce avant tout.
-Il n’y a pas d’Europe Politique qui ne pourrait exister que sous un régime fédéraliste au sens strict.
-Il n’y a pas de politique sociale européenne qui pourrait favoriser l’harmonisation des niveaux de vie autrement que par des délocalisations de la main d’œuvre vers les pays les moins disant sociaux.
La construction européenne a besoin de fondations plus solides et moins fluctuantes que celles d’une entente économico-financière fragile entre nations.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès