• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 août 2010 16:01

Slu Olivier,

« A quand une guerre entre la France et la Suisse pour une histoire de fromage  ? » et pourquoi pas aller faire nos trous nous même dans leur gruyère avec nos cartouches pendant qu’on y est ? La France produisait sur ses terres quatre mille tonnes de truffes avant la révolution, quarante tonnes aujourd’hui. Il est temps de refaire une révolution ! Tout à fait d’accord ( sur le net ) ...

Un endroit qui était très bien pour garantir la qualité de la fondue, c’est le Fer à Cheval : http://maps.google.fr/maps?f=q&source=s_q&hl=fr&q=fer+%C3%A0+cheval&sll=46.068705,6.844482&sspn=0.060263,0.170288&ie=UTF8&t=h&split=1&rq=1&ev=p&radius=4.9&hq=fer+%C3%A0+cheval&hnear=&ll=46.068943,6.884995&spn=0.060263,0.170288&z=12 pas impressionnant sur la carte mais tout à fait surplace. Juste à la frontière suisse, et bien défendue par une bonne famille locale les Guimet. Servie avec " des vins blancs de Savoie, mais pas du Crépy ni Roussette ni Chinien Bergeron. Préférer de l’Apremont, Abymes, Chapareillan. Ces trois vins sont issus du cépage jacquère plantés sur les coteaux entre Chambéry et Montmélian. Ils produisent des vins légers (de 10,5° à 12°), fruités, et légèrement perlant. Un petite pointe d’acidité en fin de bouche fait dire aux autochtones qu’il facilite la digestion de la fondue, au contraire de l’eau. Vous pouvez ajouter pendant la préparation du fromage, 2 ou 3 petites cuillers de maïzena delayée dans le Kirsh, qui rendront la fondue plus onctueuse. "

Bon appétit à toi et à tous.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès