• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Voltaire Voltaire 27 août 2010 13:53

En tant que publicité pour un ouvrage publié par un collègueet ami de l’auteur (et donc totalement partiale), cet article n’aurait jamais dû être publié sur Agoravox, pour de simples raisons éthiques.

Sur le fond, l’auteur, comme son ami auteur de ce livre, énoncent une série de contre-vérités qui procèdent d’une stratégie de lobbying mise en place depuis quelques années par les divers intérêts mis en cause par la réalité du réchauffement climatique : puisque le thermomètre indique de la fièvre, cassons le thermomètre...

J’ai été, en tant que scientifique, parmis les sceptiques d’un lien directe entre activité humaine et hausse de la température moyenne du globe, pendant plusieurs années (eu début des années 80). Si cette hausse paraissait bien documentée, les facteurs causals me semblaient pourvoir être multiples. Mais il arrive un moment où l’évidence ne peut être niée. Les innombrables publications sur ce sujet, même en prenant en compte la robustesse relative des modèles climatiques, ne sont pas l’oeuvre d’une communauté scientifique entièrement corrompue ou biaisée ; dans son ensemble, les publications du GIEC correspondent à un consensus valide de l’état des connaissances sur le sujet de la communauté scientifique. En aucun cas, et c’est vraiment utiliser d’une tactique déloyale de rideau de fumée, les inévitables cas d’erreurs que l’on a vu être monté en épingle par les lobbyists ne remettent en question les conclusions générales des travaux du GIEC.
Alors que certains auteurs (comme Claude Allègre) manipulaient de façon frauduleuse les données scientifiques pour les faire coller à leurs thèses, l’immense majorité des publications du GIEC ont été validées par la suite et n’ont jamais été remises en question par des travaux scientifiques ultérieurs.
Existe t-il aussi des lobbyists du côté des pro-changement climatique ? c’est une évidence. Des politiques ont-ils utilisés le GIEC pour promouvoir leur idéologie ? bien sûr. Certains scientifiques du GIEC ont-ils fait des hypothèses parfois hazardeuses ? Sans doute. Certaines publications du GIEC contiennent-t-elles des erreurs . Probablement. Mais dans l’ensemble, ses travaux et ses conclusions ne sont pas scientifiquement biaisées ; il revient ensuite au politique de tenir compte des marges d’incertitude qui sont toujours exprimées dans les projections d’avenir effectuées par les chercheurs, car contrairement aux données mesurées, leur extrapolation dans le futur dépens de modèles nécessairement plus simples que ne l’est la réalité. Dans ce sens, les recommendations du GIEC sont bien entendus basées sur un certain degré d’incertitude, degré cependant largement inférieur à celui des hypothèses farfelues des négationistes.

Quant au rôle des politique, que semble méconnaitre l’auteur, il est de prendre en compte les risques, même avec leur élément d’incertitude, dans l’intérêt général. En ce sens, même si certains ont utilisé le GIEC à leur propre fins, il eût été, et demeure irresponsable de ne pas prendre en compte l’impact de ces changements sur la société, n’en déplaise aux lobbies suceptibles d’être affectés économiquement par des mesures réglementaires.

On se souviendra avec ironie des propos du alors président Poutine à propos des effets qu’il pensait positifs d’un éventuel réchauffement de quelques degrés de la Russie, il y a quelques années. Nul doute qu’il ne se risquera pas à de tels propos après cet été, même si l’on ne peut lier de façon certaine la canicule qui a sévi en Russie au réchauffement climatique provoqué par les activités humaines : si, pris individuellement, aucun modèle ne peut analyser les causes d’un évènement unique, tous les modèles du GIEC ont prédit un accroissement du nombre d’épisodes caniculaires en Eurasie... Et l’on n’entend plus Mr Allègre fanfaroner à propos de l’hiver relativement rigoureux de 2009 en France, depuis que les dernières mesures indiquent que l’année 2010 battra sans doute de nouveau des records en termes de température moyenne sur le globe.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès