• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


chabert claude 25 octobre 2010 10:15

Je suis un des fils de Pierre Chabert et réagis à l’article de Thomas Roussot, « Le poète assassiné ». A partir de faits objectifs, M. Roussot prend progressivement parti pour soutenir la thèse qui est la sienne et qu’annonce le titre de l’article : celle du poète trahi, abandonné et plumé par un entourage intéressé et mesquin.

M. Roussot donne ainsi l’impression d’être un familier de Pierre Chabert. Mais s’il ne sait pas où vit celui-ci (du côté de Montfavet, certainement pas), depuis combien de temps (plus d’une décennie, que non), ce qu’il est advenu de sa maison (rasée, allons donc), comment pourrait-il savoir ce que ressent, pense, ou pourrait écrire celui qui a toujours refusé de se considérer comme un poète, et s’est toujours profondément défié de ceux qui s’autoproclament justiciers ?

J’ai écrit une réponse détaillée, reprenant point par point les événements qui ont conduit à l’installation de mon père à la maison de retraite de Caire-Val en 2004. Elle ne fait pas dans les grandes idées approximatives, mais dans le concret et le vécu. Cette réponse me contraint d’évoquer certains éléments concernant sa santé ou sa vie privée, que, connaissant sa personnalité, il aurait horreur de voir divulguer sur un espace public. Je la tiens donc à disposition des personnes intéressées qui me laisseront un e-mail.

Claude Chabert, wildrunner.1576@yahoo.fr


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès