• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


jmv59 23 octobre 2010 00:02

Pas d’erreur sur répartition ou capitalisation. Chaque simulation place une personne donnée aux caractéristiques de carrière précises devant l’alternative suivante : faire valider sa retraite à 60 ans ou à 62 ans ?
Les chiffres correspondent

  • au montant mensuel de la retraite, et sans surprise le départ à 62 entraîne un montant plus important. Aujourd’hui la perception de cet écart est l’élément déterminant du libre choix de chacun. Demain, ce choix ne sera plus possible.
  • au coût total des sommes qui seront versées jusqu’au décès. La volonté de repousser l’âge du libre choix à 62 est tacitement présentée comme une volonté de faire des économies. Or, il n’en est rien : dans la plupart des cas, c’est même l’inverse. Dès lors, quel sens donner à cette décision ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès