• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


elly 29 octobre 2010 11:41


 Ridicule comme argument !
 Les élections imperdables, c’étaient les élections de 2002, et pourtant, Lionel Jospin, le Premier Ministre le plus populaire de la Vè République, les a perdues dès le premier tour, alors même que tout son camp était derrière lui.
 Ségolène Royal a fait un score honorable et s’est hissée au second tour malgré la machine finacière et propagandiste sarkozyenne qui recrutait dans les rangs du PS pour combattre son adversaire.
 Mais Ségolène Royal a même été très forte, car se battait contre son camp et contre son adversaire politique. On a beau lui mettre Bayrou entre les pattes pour l’éliminer dès le Premier tour, mais la nouveauté de ses propositions politiques a convaincu le monde ouvrier, agricole et la jeunesse.
 Ce n’est que chez les Seniors que Sarkozy a battu Ségolène Royal, les préjugés vis-à-vis des femmes, surtout quand elles sont belles et fières de leur féminité, sont durs à déboulonner.

 Ca n’existe pas, les élections imperdables, c’est stupide comme sortie !
 Qui l’eut cru que Chirac puisse battre Balladur en 1995 ?

 Alors, arrêtez avec votre argument bartolonien et jospinien d’élections imperdables, quand on a passé son temps a mettre les peaux de bananes sous les pieds de la candidate de son camp et à signer des accords secrets avec le camp adverse.

 Ségolène Royal est la Présidente qu’il faut à la France en 2012 !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès