• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


simonr001 17 janvier 2011 14:37

Je vais vous donner un exemple basique que je connais,Ce que je constate c’est que la marchandisation de la santé on commençait à s’y habituer ( cf : les vaccins contre H1N1 ) mais vu que le gouvernement dérembourse de plus en plus le problème est beaucoup plus sérieux et difficile à gèrer. Mieux vaut bien choisir son assurance privée ( si on en a les moyens ).
 En tant qu’ancien pharmacien, j’ai souvent préscrit de
la Piasclédine ( donnée pour l’arthrose) et autres AASALS ; et ceux-ci ont vu baisser leur taux de remboursement de 35 à 15% par la sécu... or rappelons quand-même l’ arthrose une maladie douloureuse et invalidante !Les AASALs sont des médicaments actifs pour diminuer la douleur et améliorer les indices fonctionnels avec une efficacité du même ordre que les antalgiques et les AINS sans en avoir la toxicité.Leur place dans la stratégie est parfaitement définie et fait partie des consensus internationaux récents.Leur utilisation pertinente évite le recours aux AINS et dans ce cadre, ils n’ ont pas d’ alternative.Ces médocs peuvent contribuer à diminuer la iatrogénie des AINS ce qui constitue un objectif de santé pulbique. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès