• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Internaute Internaute 23 octobre 2010 10:43

Là, vous décevez Santi. Les agences de notations peuvent s’être trompé tant qu’elles veulent, de manière honnête ou par corruption, à la limite peu importe. Ce ne sont pas elles les acteurs du marché ni ceux qui définissent les politiques. Le fait qu’elles soient trois, à moins qu’on ne prouve une entente entre les trois pour donner une note semblable à un même produit, garantit une relative cohérence dans la note.

L’article m’a appris quelque chose d’intéressant sur Fannie Mae. On voit bien qu’au début, Fanny Mae a été une trés bonne chose, permettant de développer le marché de la construction et de rendre prorpiétaires un tas de gens. Ceux qui aujourd’hui se retrouvent sans emploi ou avec une petite retraite peuvent remercier les inventeurs de la formule pour ne pas à avoir de loyer à payer et un toît où dormir. Tout n’est pas tout noir dans la finance, loin de là. Par contre, les dérives n’ont pas été maîtrisées, c’est certain.

Votre charge se dégonfle d’elle-même quand vous accusez les agences de notation d’être la cause de la faillite d’Enron « Les trois agences de rating ne devaient-elles ainsi pas conserver la notation d’Enron et ce quasiment jusqu’à la débâcle retentissante de ce méga fonds ? » Tout d’abord, Enron n’est pas un fond, n’a rien d’un fond. C’est une entreprise d’électricité, l’EDF Texan. Ensuite, les magouilles du dirigeant d’Enron ont été vérifiées, comprises et analysées par le cabinet d’audit Arthur Andersen, l’un des grands mondiaux à cette époque. Ce sont donc les commissaires aux comptes les premiers coupables d’avoir roulé les investisseurs en validant des faux bilans annuels et pas les agences de notation. D’ailleurs, à la suite de cette affaire, Arthur-Andersen a tout simplement dû fermer boutique. La punition a été à la hauteur du drame.

Finalement, autant les commissaire aux comptes ont une responsabilité légale et jurent sur la tête de leur mère que les bilans reflètent la vérité de l’entreprise, autant les agences de notation n’engagent pas plus leurs auteurs que les critiques littéraires. On leur donne du crédit parcequ’elle ont plutôt été utiles.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès