• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


sisyphe sisyphe 19 novembre 2010 13:43

Eh oui, Monsieur Bilger, l’insécurité existe ; la droite l’a même aggravée...


Par la suppression des polices de proximité, par le tout-répressif, par la suppression des associations de relais, par une politique qui, comme toujours sous la droite, s’en tient au spectacle, sans jamais s’attaquer aux CAUSES de la délinquance...

Comme énoncé l’autre soir dans « Ce soir ou jamais », pouvez vous nous dire, depuis les 8 ans que Sarkozy s’en occupe, quelle organisation de trafic de drogue, quelle organisation de prostitution internationale, quels réseaux de fournitures d’armes ont été démantelés ? 
Aucun, rien, oualou, nicht, nada, niente ! 
On ne coince que les petits dealers ; JAMAIS les responsables de ces réseaux. 

Les armes lourdes ont fait leur apparition dans certaines cités, le trafic de drogue n’a jamais été aussi florissant, les agressions contre les personnes jamais été aussi nombreuses ; les prisons sont surpeuplées, dans des conditions indignes, sans arrêt relevées par tous les organismes européens, bref, le résultat de la politique « sécuritaire » de la droite sarkozyenne est un échec total, une catastrophe, à tous les niveaux. 
Et ce n’est pas le nombre de petits revendeurs, de petits délinquants, arrêtés pour « faire du chiffre », comme l’expliquait, dans l’émission, une policière, qui donnera le change. 

La droite a toujours été, vis à vis de la délinquance, d’une stupidité, et d’une inefficacité abyssales... n’envisageant que le côté répressif (on se souvient du discours du petit ubu, expliquant, en supprimant la police de proximité, que les policiers n’étaient pas là pour jouer au ballon avec les délinquants), et, donc, se privant du moyen de s’attaquer aux causes ; la politique de l’emplâtre sur une jambe en bois, du cataplasme sur une tumeur ; une médecine qui ne s’attaquerait qu’aux symptômes, sans rechercher la maladie.. 

Derrière les rodomontades du kondukator, les effets de manche, et les grandes déclarations (racaille, karcher, etc...) ; rien ; ou plutôt si ; une situation qui s’aggrave, un fossé qui s’élargit entre la police et la population, la formation de bandes, de gangs ; la création d’une situation bientôt insurrectionnelle... 

Merci, sarkozy et la droite ! 

Sans parler des exemples de truanderie donnés au plus haut niveau de l’état, et restés impunis (conflits d’intérêt de l’affaire Woerth, Karachigate, affaire des faux emplois de la Mairie de Paris réglée « à l’amiable » ; j’en passe ; la liste serait trop longue...), plus la dépénalisation progressive du droit des affaires (Le Canard Enchainé de cette semaine révèle que les « Pôles économique et financier », où plus d’une centaine d’informations étaient ouvertes chaque année, jusqu’en 2003 ; n’en compte plus......... qu’une douzaine en 2009. 
Il poursuit ; « la délinquance économique est de moins en moins réprimée ; les services de police traitaient, il y a 20 ans, 100.000 faits annuels ; ils ont divisé leur activité par cinq ». 

Et vous osez encore, Monsieur Bilger, venir ici donner des leçons sur la sécurité ? 
A défaut d’honnêteté, vous pourriez, au moins, avoir la plus élémentaire décence de vous faire discret sur le sujet..

Oui, la politique sécuritaire de la droite n’a jamais fait qu’aggraver les choses, et il est d’excellent augure que le PS propose ce  « Pacte national de protection et de sécurité » ; il est grand temps que, sur ce sujet, les choses changent, de s’attaquer enfin aux causes, en amont, et seule la gauche sera capable de l’entreprendre. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès