• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 22 novembre 2010 20:11

C’est le système des « autonomies » et de financement via des « fondations » de droit privé, qui place les universités sous l’emprise des industriels et des financiers.

La question devrait être examinée au niveau national sous l’angle des risques de conflit d’intérêts, maintenant que Sarkozy a mis en place une commission à cet effet.

Dans notre article :

Où mène la tant vantée « autonomie » des universités ? (I)

http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/10/27/ou-mene-la-tant-vantee-autonomie-des-universites-i.html

évoquant entre autres l’affaire de Carmen de Jong, nous écrivions ceci en conclusion :

(...)

Le 27 octobre, Mathilde Mathieu publie dans Médiapart un article intitulé :

http://www.mediapart.fr/journal/france/271010/conflits-dinterets-xavier-bertrand-freine-des-quatre-fers-face-de-nouvelles-re

Conflits d’intérêts : Xavier Bertrand freine des quatre fers face à de nouvelles règles

L’article évoque notamment une idée qui paraît la moindre des choses : «  obliger les ministres, ainsi que les membres influents de leur cabinet et toute une série d’agents publics, à remplir une "déclaration d’intérêts" ». Xavier Bertrand a regretté, notamment, qu’en 2004 Philippe Briand ait été obligé de choisir entre rester secrétaire d’Etat et garder la direction de son entreprise. A ce sujet, Wikipédia écrit :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Briand

(...)

Il fut nommé secrétaire d’État à l’Aménagement du territoire du gouvernement Jean-Pierre Raffarin (3) du 30 mars 2004 au 14 avril 2004, mais il renonce à ce poste pour conserver le contrôle de son entreprise Citya immobilier. Il ne sera donc que secrétaire d’Etat durant 15 jours en tout et pour tout.

(...)

(fin de citation)

Mais que penser, dans ces conditions, de la situation de la ministre Valérie Pécresse, fille du président de Bolloré Télécom, Dominique Roux, et mariée au directeur général adjoint d’Imerys, Jérôme Pécresse ? Le groupe Bolloré et Imérys sont deux multinationales avec des intérêts directs dans la recherche scientifique et collaborant avec les institutions publiques françaises de la recherche et de l’enseignement supérieur. Nous avons abordé cette question, notamment, dans nos articles :

CNRS : message aux personnels des laboratoires (29 août 2010)

CNRS, élections, abstention... (IV)

Sarkozy, CNRS et « protection » des scientifiques

CNRS, occupation de l’ANR, reaganisation et politique de Valérie Pécresse

(fin de l’extrait)

Cordialement

Le Collectif Indépendance des Chercheurs
http://science21.blogs.courrierinternational.com/
http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès