• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


suumcuique suumcuique 17 décembre 2010 10:21

J’entendais Christine Lagarde, cette femme à la bille de clown et un manque de recul total sur ses échecs, chez Guillaume Durand . Elle aussi ne peut comprendre la leçon à tirer. Elle va assister dans les 5 années qui viennent à l’explosion des systèmes économique et financières, sans pouvoir réaliser sa propre responsbilite et son aveuglement dans cette crise qui arrive.


Pour, je ne dis même pas réagir efficacement, mais, tout simplement, pour voir les choses en face, il conviendrait d’abord de se débarasser de l’illusion qui consiste à s’imaginer que des individus de ce type sont aveugles. Loin d’être aveugles, ils savent ce qu’ils font, sinon parfaitement, du moins exactement. Leur objectif, il faut être aveugle pour ne pas le voir, est, soit qu’ils ne sont pas d’origine européenne, soit que, esprits débiles et veules, ils se sont laissés acheter par les agents de la haute finance apatride, la destruction de l’Europe. Ils atteignent leur but, sous le regard médusé d’une populace abrutie et complètement inconsciente du fait que c’est la démocratie - le totem de la superstition égalitariste moderne - et sa contrepartie, la république, qui, en permettant aux agents de la haute finance apatride d’accéder souterrainement au pouvoir et de mettre le grappin sur les Etats européens, sont directement et intrinsèquement responsables de la situation dans laquelle elle se trouve actuellement ; des centaines de millions d’individus quasiment réduits en esclavage en étant arrivés contre tout instinct de survie élémentaire à plébisciter le mal qui les tuent à petit feu ou des variantes de ce mal, les émissaires de la haute finance apatride peuvent dormir tranquilles.

Tout ce qui apparaît à un observateur européen digne de ce nom comme un échec est, du point de vue de ces individus, une réussite. Ce qui se passe aujourd’hui n’est d’ailleurs que la continuation, sous une forme pour ainsi dire parlementaire et sentimentale, de la destruction systématique de l’Europe entreprise en 1945. 

A Dresde, les aviateurs alliés, les Canadiens en tête, prenaient un malin plaisir à faire des hôpitaux leur cible de choix et, dans les hôpitaux, les maternités plus particulièrement.
 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès