• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Tiberius Tiberius 24 décembre 2010 11:46

Le lien social se desserre en France à mesure que décline le sentiment d’identité nationale. 

En effet, pour que l’on s’aime et que l’on s’entraide il est nécessaire d’être unis par le sentiment fraternel d’appartenir à un même peuple avec une identité propre et des valeurs communes à défendre contre les agressions du monde extérieur. Car l’être humain est une créature sociale par nature. L’Homme n’est pas fait pour vivre comme un lion chacun dans son coin. Au contraire, comme les chiens dans leur meute nous avons nous aussi besoin de notre communauté, notre patrie pour exister. Mais le sentiment de patriotisme a décliné si fort ces dernières années que les gens se fâchent aujourd’hui à la simple évocation d’une identité nationale. Et dès lors que se brise l’amour qui uni les membres d’une communauté, les individus ne savent plus faire la différence entre un des leurs qui meurt de froid en hiver et un étranger à l’autre bout de la planète.

Nous faisons donc passer les étrangers avant notre famille, nous brisons le lien social dont nous-mêmes et nos enfants auront besoin pour exister : nous mettons notre avenir en péril. Car les étrangers qui entrent en France et qui constatent qu’il n’existe pas dans ce pays de sentiment de fraternité nationale, n’ont d’autre choix pour exister que le communautarisme. S’ils ne peuvent trouver en France une communauté forte et unie à la quelle s’intégrer, ils sont bien forcés de recréer leur propre communauté.

A mon avis, nous allons être purement et simplement annihilés, car aucun groupe d’humains ne peut durablement se maintenir en vivant comme les lions. 


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès