• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Sauvage Sauvage 25 janvier 2011 13:21

« Ce refus de tout effort de réflexion autonome et organisé consolide l’incapacité pour nombre d’Africains de revisiter l’histoire de leur continent aux fins de mieux la saisir pour pouvoir ensuite la réécrire. »

Cet article est une belle tentative d’expliquer les malheurs de l’Afrique.

Toutefois, il ne faut pas tomber dans les clichés inutiles.

L’Africain ne fait pas plus la fête que n’importe quel autre français.

Il est certes jovial mais l’hospitalité, la joie de vivre et le besoin de décompresser caractérise TOUTES les nationalités !
Les afrométropolitains ne sont pas différents de n’importe quel franco-français ou asiatique ou autre, vivant en France et profitant du niveau de vie dès qu’il a un pouvoir d’achat minimum !

Vouloir profiter de la vie, travailler dur pour mettre les siens à l’abri du besoin est parfaitement humain : de même que vous ne voyez pas les afrométropolitains impliqués massivement dans des actions politiques, vous ne verrez pas beaucoup de français se battre pour les injustices sociales. C’est humain.

Nous ne pouvons pas tous être politiquement éveillés ! En général, et c’est valable pour n’importe quel peuple : il y a un meneur, un groupe qui le suit et tous les autres qui y adhèrent, en fonction du talent que le meneur aura de convaincre autrui !

L’Afrique est cependant dans un état critique, déchirée par des guerres sans fins ou de nouvelles à venir, une corruption occident-afrique, des crimes contre l’humanité en veux-tu en voilà, l’illétrisme, la pollution, les famines...

Mais c’est bien connu : ce qui est loin du regard est très loin du coeur. Surtout lorsque cela ne nous affecte pas personnellement.

De plus, plusieurs éléments extérieurs contribuent à maintenir les afrométropolitains dans l’illusion de leur confort consumériste :

* le discours négationniste des médias et intellectuels français qui fait passer la colonisation pour un bienfait
* le discours démagogique que ’le passé est passé’
* les clichés servis à la pelle que l’africain n’a pas d’histoire...

Et d’ailleurs, vous y tombez vous-même joyeusement, dans ce cliché de l’africain qui adore faire la fête et n’aime pas réflechir.

Mais pouvez-vous me montrer un seul ouvrage scolaire français qui traite de la guerre du Cameroun ?
Ou peut-être de l’assassinat de Lumumba, Sankarah ou coup d’état contre Olympio Sylvanus ?

Vous voyez ? Il ne suffit pas de dire que l’africain est parresseux intellectuellement. Il faut aussi créer des ouvrages grands publiques vulgarisants sur l’histoire africaine, les révoltes de l’esclavage et colonisation qui aujourd’hui n’existent pas. Ou commencent timidement a émerger.

Enfin, si ces ouvrages n’existent pas aujourd’hui, et ne sont pas disponible au plus grand nombre, c’est que, de mon humble avis, les dirigeants français ne veulent pas que cette histoire se sachent. Ils ont réecrient l’histoire africaine pour continuer à piller ce continent en toute impunité.
Autrement, il faudra que ça cesse. Et il faudra juger les assassins de Lumumba, toujours en cavale (sa fille en parle de façon très poignante dans un reportage qui lui ai dédié) et aborder la question de réparation post-coloniale qui n’a jamais été abordée.

Mais quel dirigeant français voudra renoncer à l’impérialisme français pour ce grand chantier ?

En attendant, pour l’anecdote, dans son superbe ouvrage Le Néo-Colonialisme : dernier stade de l’impérialisme, Kwamé Nkrumah relate ceci :

— > Lors de la décolonisation du Congo, terrassé depuis des décennies par l’une des plus violente colonisation, les colons belges qui ont du quittés leur ancienne colonie à la hate ont demandés au nouveau gouvernement des indémnités financières pour les dommages qu’ils auraient subis lors de leur départ...

Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire africaine et colonisation, quelques ouvrages épatants :

* François Xavier Verschave : Noir Procès/ Françafrique, le plus long scandale de la république/ Négrophobie
* Adame Ba Konaré : Petit Précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du Président Sarkozy
* Gerald Caplan : l’Afrique trahie
* Joseph Stiglitz : la grande désillusion et le triomphe de la cupidité
* Thuram : mes étoiles noires
*Olivier le Cour Granmaison : Coloniser et Extérminer.
*tous les ouvrages de Franz Fanon et Olivier


Quand on veut, on trouve.

Cordialement,


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès