• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


ouimaisnon 29 janvier 2011 13:51

je pense que nous aimons tous les voyages et le dépaysement.Je regardais une émission dans laquelle un journaliste nous montrait une région qu’il avait visité , sac à dos et un cameraman
 
Après avoir vu son voyage,j’ai ressenti une impression de faux ,d’artificiel,un peu comme dans le film dans lequel ,l’explorateur arrive dans une contrée inconnue et s’adresse au indigènes dans sa langue,et ceux-ci, lui répondent bien évidemment en utilisant cette fameuse langue

Cette impression était dû au fait que le journaliste demandait systématiquement aux gens rencontrés s’ils parlaient Anglais.Ce reportage c’est déroulé dans une couche limité de la société,les gens qui n’avaient pas la nécessité professionnelle de pratiquer l’anglais ou ne le parlaient pas ne faisaient pas partie du film, on entendait la langue du pays en bruit de fond, un peu comme le cri de la faune dans une forêt tropicale.Il n’est même venu à l’idée ,au journaliste, de faire appel à un interprète.
C’est une des variantes de l’ « ouverture » sur le monde

Un mauvais film ou l’illusion de la découverte des autres par l’Anglais.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès