• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


fredleborgne fredleborgne 16 février 2011 03:41

Pole-emploi est devenu une usine à gaz qui tourne à vide. Il n’y a pas d’emplois disponibles.
En plus, on invente plein de subventions à la con pour justifier de ne rien donner à ceux qui ont encore un peu, et de donner pas grand chose et pas assez à ceux qui n’ont rien. Bref, un entretien d’ état de pauvreté dépendance permanent. Pour le reste, c’est du vent, même si des voies de formations pourraient être intéressantes si elles n’étaient pas noyautées par des organismes coûteux qui se sucrent sur le dos des subventions octroyées à leurs « élèves ».

Le peuple n’a pas pour habitude de se laisser crever de faim. Les gens courageux qui ne sombrent pas dans la déprime, le surendettement et le repli sur soi, complètement brisés, créent des services plus ou moins bien payés, au noir ou en auto-entrepreneurs pour les plus honnêtes.

La précarité, finalement, est un état permanent, qu’une société assez juste en voie de démentèlement avait réussi un moment à faire oublier. On ne dit pas merci aux fossoyeurs, bien entendu.

C’est l’occasion de revenir au micro-marché africain, de privilégier le tissu local et d’arrêter d’alimenter un état devenu cannibale au profit des grosses sociétés internationales.

De plus, qui voudrait d’une retraite à 67 ans ? Je vois déjà des retraitées seule de 62 ans qui font des ménages pour survivre. A 67, elles vont se laisser crever ? Ou passera donc l’argent ? Nulle part, et surtout, les patrons en verseront encore moins...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès