• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


perlseb 17 février 2011 19:56

Quelque part, je rejoins JL en ce sens qu’un revenu universel n’est pas réellement satisfaisant. Un individu équilibré ne peut pas recevoir des choses de la société et ne rien donner en retour, il se sentirait coupable. De toutes façons, cela crée une division entre ceux qui travaillent et qui peuvent se sentir exploités et ceux à qui on ne ne demande rien alors qu’ils pourraient toujours être utile à quelquechose. De plus, il ne faut pas confondre le travail que l’on fait pour soi-même (même si l’on vit en autarcie apparente) et les services (ou biens) que l’on peut recevoir des autres (électricité, eau, santé, police, éducation, ...).

Les machines travaillent de plus en plus à notre place et ... c’est un progrès indéniable (quand ce travail est mieux fait, ce qui est souvent le cas, mais pas toujours). Le problème c’est que ce travail des machines ne rapporte qu’aux actionnaires.

En conclusion, il faut passer du système capitaliste à un autre système (pour que les machines aident vraiment tous les hommes et ne les divisent pas). Personne ne devrait se plaindre de voir son travail fastidieux remplacé par une machine. Les hommes doivent alors OBLIGATOIREMENT se partager le peu de travail qui reste. Et ceux qui disent que cela ne crée pas d’emploi de faire cela, et bien tant mieux : le but n’est pas de travailler 40h chacun mais de faire une petite part, correspondant grosso-modo à ce que l’on reçoit (vrai si tout le monde travaille autant d’heures).

Dans une société évolué et avec les moyens tehcniques actuels, on travaillerait, je pense, dans les 5h par semaine pour un niveau de vie globalement meilleur. Il faut voir le gaspillage énorme dû au capitalisme (obsolescence programmée), et le nombre d’emplois intermédiaires qui ne servent absolument à rien (quasi-totalité du tertiaire). Et que l’on ne me dise pas que certains ne sont pas assez diplômés pour travailler même 5h : l’agriculture est beaucoup trop mécanisée à mon goût : il faut revenir à l’agriculture sans produits chimiques et tout le monde est capable de désherber (là, la mécanisation liée à l’emploi excessif de produits chimiques a fait rétrogradé la qualité de ce que nous mangeons et elle doit être partiellement supprimée : il faut donc un peu plus de travail humain dans l’agriculture et l’élevage pour mieux manger, et ces emplois ne nécessitent pas une énorme qualification).

Quant à ceux qui disent que les machines pourraient absolument tout faire et mieux que l’homme, c’est totalement faux (et c’est un ingénieur qui dit cela). Les machines ne sont pas des êtres vivants : elles ne sont pas capables de se reproduire et de s’auto-réparer. Et le temps que l’homme réussisse à imiter la nature pour que les machines soient « vivantes », ... bienvenue dans la matrice mais on en est encore très très loin techniquement : c’est extrêmement complexe de fabriquer une puce et la rendre vivante (auto-reproductible) suppose que tout ce qui a conduit à la fabrication de cette puce soit également vivant... dur, dur. La nature nous dépasse de très loin mais cela n’empêche pas l’homme d’être très prétentieux avec ces machines très simplistes.

PS : je n’ai absolument pas parlé d’argent car l’argent, sans le travail de ceux qui y croient, n’a aucune valeur et ne sert absolulement à rien. Ce qu’il faut regarder c’est le travail qu’il y a à faire (aidé par les machines), se le répartir et répartir ensuite les richesse créées. L’argent pourrait être un moyen de faire cela mais on voit bien qu’avec le système capitaliste, l’argent peut aussi faire l’opposé (ne pas partager le travail, ne pas partager les richesses).


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès