• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Serge LAURENT armissan 13 avril 2011 14:32

Je confirme les faits : ADO recrutait l’aile politique de la rébellion en octobre 2002. Pour ce qui est de leur interprétation, la tentative de coup d’état était supposer réussir et permettre la mise en place d’un gouvernement de transition avec des personnalités neutres ou réputées l’être. En cas d’échec, elle aurait été présenté comme un faux complot ou une mutinerie. Elle l’a été au début lorsque Gbagbo a semblé pouvoir reprendre la main. Mais en octobre 2002, la situation était intermédiaire entre échec et réussite. Envoyer une délégation de caporaux aux négociations de Lomé n’aurait pas été pertinent pour mettre en avant des revendications politiques, c’est pourquoi, ADO a du recruter quelques personnages secondaires qui n’avaient pas de lien officiel avec son parti.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès