• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


rpplbis rpplbis 30 avril 2011 18:42

Je consigne toutes les démarches que je fais pour me libérer d’une décision du ministère dit de la justice sur ce blog http://rpplbis.blog.lemonde.fr/


A Bernard29 : je passe beaucoup de temps à faire croire que ce que je dis est vrai.
Les juges ont su que mon ex épouse louait sans mon accord un bien immobilier et encaissait seule le loyer, ils ont feint de ne pas le savoir ! C’est un exemple « énorme ». Il y en a 100 dans ma vie et celle de mes enfants.
Selon les juges, je serais « de taille à peine moyenne », j’aurais « l’air las et fatigué » tandis que la mère des enfants est « fine et jolie », un « T shirt de coton sur sa peau bronzée. »
Si j’avais été Black, beur ou juif, l’aspect raciste de ces propos aurait été tellement évident qu’ils n’auraient pas pu faire ça. Raciste, cela veut dire associer des caractéristiques physiques (dont je dis qu’elles sont, de plus, mensongères) à une qualité morale (élever des enfants). 
En appel, les « juges » ont écrit que « l’enquêtrice sociale était dans son droit de décrire les protagonistes dans leur environnement. »
« de taille à peine moyenne l’air las et fatigué, les traits tirés » est un faux témoignage, si c’est de la description et les juges sont faux témoins
Mais pour moi, c’est un jugement de valeur (comme « fine et jolie ») et c’est de la stigmatisation physique, 
c’est un dénigrement qui fait système avec tout ce que les experts disent de moi, tout, absolument tout, autre exemple : je faisais un thèse j’avais selon le psychiatre expert « je-ne sais quel mentor » j’avais un directeur de thèse comme tout le monde et dans le texte de l’enquêtrice sociale je dis que je fais un thèse alors que je ne la fais pas  quand le juge en première instance a pris sa décision j’avais soutenu ma thèse et j’ai mis le rapport de soutenance. Peine perdue, il a crédité le texte de « l’enquêtrice ». Pareil en appel.
 On n’imagine pas la violence que ces gens sont capables d’exercer envers des citoyens lambda.
Personne ne veut en parler. Les éditeurs ne veulent pas éditer quelque chose en ce sens. Les journalistes ne veulent pas en parler. L’un d’eux m’a dit : « on me croirait pas ». eh oui. Je lutte comme un chien pour ma réhabilitation et la mise en conformité de ma vie avec les lois de la citoyenneté française.
Donc qu’il y ait des membres du peuple tiré au hasard dans des instances, tant mieux, oui mille fois oui. Il faut casser ce pouvoir tyrannique, absolu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès