• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


En réponse à :


Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 28 mai 2011 18:42

Là encore, on est bien d’accord.
Pas de sublime dans le PCRA, pas de meurtre passionnel, etc.
Le PCRA c’est du Canada Dry, de la douce instrumentalisation de l’autre pour satisfaire des besoins physiques et psychologiques immédiats sans projection dans l’avenir, sans sublime aban-don à l’autre.
De fait, j’essaierai de le montrer par la suite, l’autre n’existe pas dans le PCRA.
Il est « instrumentalisé ».
Il importe qu’il garde son statut d’objet.
Sinon, c’est la porte ouverte aux douloureuses dérives de la passion smiley

Pour toutes ces raisons, je pense que la relation Picasso / Gilot ne peut rentrer dans ce cadre. C’est une relation libertaire, pas un PCRA. Il y a eu relation, rencontre avec photos et plein d’autres éléments de trace. Bref, beaucoup plus d’engagement que dans le PCRA.
Il n’y a pas de raison qu’ils n’aient touché au sublime.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Palmarès